Une résidence unifamiliale écologique à Lac Etchemin


Publié le 13 octobre 2011

Une résidence unifamiliale en panneaux massifs de bois lamellé-croisé (CLT), la deuxième au Québec et dans l’Est du Canada, est actuellement en construction à Lac Etchemin. La résidence, aux vertus écologiques évidentes, est érigée selon des principes de développement durable et écologique par l’entreprise Tergos de Québec et sera la propriété de monsieur Pierre Turcotte. Une première résidence du genre au Québec et dans l'Est du Canada vient d'être terminée dans la région de Chibougamau

Monsieur Turcotte a choisi cette avenue après avoir rencontré les dirigeants de l'entreprise lors du Salon de l'habitation de Québec il y a deux ans.  Il avoue avoir trouvé l'idée intéressante, mais n'avait pas d'idée précise sur le projet qui devait être mis de l'avant.  « Les idées sont venues au fur et à mesure que l'on discutait avec l'entreprise.  On souhaitait quelque chose d'écologique alors ça tombait dans nos cordes. »

Alejandro Montero, responsable du chantier pour la firme Tergos, précise que le bâtiment se distinguera sous plusieurs aspects.  Sa localisation, son orientation par rapport au soleil, les matériaux, la fenestration et ainsi de suite.  « Les propriétaires cherchaient le feeling chalet.  Quelque chose de simple, d'efficace et qui respecterait la nature.  Le bois est dominant, ça répondait aux exigences esthétiques du projet » précise monsieur Montero.

Plusieurs critères spécifiques

Sept principes dirigent la construction d'un tel bâtiment précise monsieur Montero.  « D'abord, on vise une qualité supérieure lors de la fabrication.  Ensuite une orientation bioclimatique par rapport au soleil.  Dans un troisième temps, l'intégration au site prend tout son sens.  On conçoit la maison par rapport au site et non l'inverse comme à l'habitude.  On s'intègre à ce qui existe déjà.  Vient ensuite le choix des matériaux qui doivent être généralement locaux, sains, naturels, recyclés et recyclables.  Dans un cinquième temps, on pense à l'efficacité énergétique.  C'est bien beau capter la chaleur du soleil, si nous ne sommes pas en mesure de la conserver à l'intérieur, c'est un coup d'épée dans l'eau.  

Vient ensuite la gestion des ressources.  Par exemple, comment on doit utiliser l'eau l'électricité à l'intérieur de la maison.  Qu'est-ce qu'on va jeter, recycler etc.  Le domaine de la construction est un énorme générateur de déchets dans les sites d'enfouissement.  Pendant le chantier, comment on va gérer nos ressources humaines, ça aussi c'est important.  Finalement, l'esthétisme doit aussi être priorisé.  C'est quelque chose qui est beau, qu'on voudra entretenir et qui sera simple dans le but de soigner tout ça. »

Près d'une dizaine de personnes travaillent actuellement sur le site situé près du Club nautique de Lac Etchemin.  Deux équipes de deux personnes sont en permanence sur place, l'une à l'intérieur et l'autre à l'extérieur.  Des intervenants interviennent sporadiquement lorsque leur expertise est requise.  La plupart de la main d'œuvre est locale. 

Une livraison avant les fêtes

La construction a débuté récemment, les fondations ont été faites avant les vacances de la construction.  On a dû attendre avant de recevoir les panneaux de bois que l'on a reçu le 5 octobre dernier en provenance d'Autriche.  On souhaiterait la livrer à la mi-novembre.  Il y aura quelques retouches au printemps sans plus.

Monsieur Turcotte, qui attentivement l'évolution des travaux, semble satisfait de l'évolution des choses. « Je ne vois pas beaucoup de travail pour l'entretien de la propriété.  C'était le but. On souhaitait avoir quelque chose qui respecterait la nature, mais qui serait simple.  Il n'y aura pas de pelouse, il y a très peu d'espace de toute façon.  Un peu de végétaux, mais sans plus.  Ce qui est important, c'est de l'avoir pour les fêtes que l'on souhaiterait passer ici. »  La Voix du Sud