Sections

Harold Gagnon sollicite un troisième mandat

Mairie de Lac-Etchemin


Publié le 12 octobre 2017

Le maire sortant de Lac-Etchemin, Harold Gagnon, espère obtenir un troisième mandat le 5 novembre prochain.

©TC Media - Archives

Maire sortant de Lac-Etchemin, Harold Gagnon sollicite un troisième mandat à la tête de la municipalité.

M. Gagnon souligne qu’il entend mettre de l’avant, dans un premier temps, le bilan du conseil qui, depuis 2009, a favorisé la réalisation de projets totalisant 40 M$, dont certains comme le Belvédère du Lac ou le Camping Lac-Etchemin sont issus du domaine privé.

Rappelant que de nombreux projets d’infrastructures ont été aussi réalisés au cours des dernières années, le maire Gagnon a mentionné que la municipalité avait su profiter de contributions gouvernementales et autres pour les réaliser.

«Nous avons comme objectif de garder le taux de taxation le plus bas possible et c’est important que les citoyens paient les taxes en fonction des services qu’ils reçoivent. La situation financière de la municipalité est excellente et le taux d’endettement très bas», précise le maire sortant qui dit vouloir faire du développement de la municipalité une priorité.

À cet effet, il se réjouit des effets positifs du programme d’accès à la propriété qui depuis trois ans a permis la venue de 87 adultes et 42 enfants en trois ans. S’ajoute aussi le nouveau programme d’aide à la création ou l’implantation de nouvelles entreprises, lancé à la fin de 2015, qui selon lui commence à porter ses fruits puisqu’au cours de la dernière année, sept nouvelles entreprises ou commerces ont ouvert leurs portes ou sont sur le point de le faire. «Ce sont de nouveaux emplois et nous en avons besoin pour stimuler notre économie», poursuit-il.

Développement touristique

Harold Gagnon mentionne que le développement touristique est une priorité pour lui, tout comme la protection du lac Etchemin. «On a fait beaucoup de choses à ce niveau. Quand il était le temps d’aider le Mont-Orignal, on l’a fait et cela a permis de maintenir cette entreprise chez nous. Chaque organisation touristique se porte bien, est gérée par de bons conseils d’administration et a des projets de développement. La municipalité sera toujours là pour les appuyer.»

M. Gagnon rappelle par ailleurs que d’importantes sommes d’argent ont été consenties dans les dernières années, via le pacte rural et le Fonds de développement des territoires (FDT), entre autres, pour soutenir les entreprises touristiques de la région.

Localement, il caresse le projet d’aménager un circuit cyclable de 10 à 12 km autour du Lac-Etchemin, possiblement à compter du printemps 2018, et il entend effectuer les démarches nécessaires afin de trouver le financement requis pour sa réalisation. «C’est une priorité pour moi. Qui sait, cela pourrait inspirer d’autres municipalités à faire de même et on pourrait relier ces circuits entre eux», soutient-il.

Réfection de l’édifice municipal

S’il est élu, Harold Gagnon mentionne qu’il entendait faire de la réfection de l’édifice municipal, situé sur la 2e Avenue, une priorité. Ce projet, qui se chiffrait à 1,7 M$ en 2017, nécessiterait finalement des investissements totalisant 2,7 M$, somme qui serait subventionnée à 55 pour cent.

«La construction de cet édifice, qui n’a jamais été rénové, remonte aux années 1960. On a regardé toutes les avenues possibles et on a fait bien des démarches. On a regardé la possibilité de se reloger ailleurs ou de construite un nouvel hôtel de ville, mais il faut aussi tenir compte de la bibliothèque municipale et surtout du bureau de poste qui font partie intégrante du projet et pour lequel, dans le dernier cas, il n’y a pas de subventions.»