Sections

Caisses de Bellechasse : le projet de regroupement accepté

Création de la Caisse Desjardins de Bellechasse


Publié le 19 avril 2017

À Saint-Gervais, comme à Saint-Henri et Saint-Damien, les membres de la Caisse des Seigneuries ont massivement appuyé le projet de regroupement.

©Photo TC Media - Éric Gourde

Une seule Caisse Desjardins, avec les 13 points de services actuels, desservira la MRC de Bellechasse à compter du 1er janvier 2018.

Les membres des trois institutions financières ont voté massivement, le mardi 18 avril, en faveur du projet de regroupement proposé par les dirigeants des trois établissements actuels. Ce vote se déroulait dans le cadre d’assemblées générales spéciales tenues en marge des assemblées générales régulières.

Ce sera plus simple pour le membre qui sera reconnu dans l’un ou l’autre des 13 points de services. Nous aurons une offre uniforme partout dans Bellechasse.

Marc Bouchard

À Saint-Henri, 98 % des 331 membres de la Caisse du Cœur de Bellechasse, habiles à voter, ont approuvé ce projet alors qu’à Saint-Gervais, 94 % des 325 membres de la Caisse des Seigneuries présents donnaient leur aval au principe. Plus tôt, les membres de la Caisse des Monts et Vallées de Bellechasse avaient donné le ton à la soirée puisque 95 % d’entre eux (122 contre 6) avaient entériné le projet de regroupement.

Le directeur général de la Caisse du Cœur de Bellechasse, Marc Bouchard, s’est adressé aux membres présents. Il est flanqué du président Mario Cloutier et de la secrétaire du CA, Nathalie Dumont.
Photo TC Media - Serge Lamontagne

Au terme de cette soirée des plus chargées, les dirigeants des trois établissements n’ont pas caché leur satisfaction envers ce vote sans équivoque des membres. «Chez Desjardins, ce sont les membres qui décident et on en a eu la preuve ce soir. Ils nous ont écoutés, ils ont trouvé que nous avions un bon projet et ils l’ont approuvé», a souligné le directeur général de la Caisse des Seigneuries, Guy Desrosiers.

Les trois votes se sont tenus à main levée. À Saint-Henri et Saint-Gervais, des propositions avaient été soumises pour la tenue d’un scrutin secret, mais comme il y avait moins du quart des personnes présentes qui les avaient appuyées, celles-ci ont été rejetées.

Sébastien et Denis Jacques ont animé l’assemblée générale de la Caisse des Monts et Vallées, à Saint-Damien.
Photo gracieuseté - Normand Poulin

Président de la Caisse des Monts et Vallées de Bellechasse, Denis Jacques a rappelé que le regroupement permettra des économies de deux millions de dollars annuellement et que ces sommes seront réinjectées dans le milieu. «Cela donnera aussi une meilleure perspective d’emploi pour nos employés qui pourront progresser au sein de l’entreprise. Cela créera un meilleur climat de travail, facilitera le recrutement et évitera les bris de services», a-t-il spécifié en ajoutant qu’un comité de vie associative sera créé afin d’avoir le pouls des membres, dans chaque localité.

Étapes à venir

Le projet de regroupement sera soumis à l’Autorité des marchés financiers pour approbation. Entre-temps, les dirigeants des trois établissements prépareront le terrain pour la mise en fonction de la nouvelle caisse qui comptera plus de 41 000 membres, 140 employés et un chiffre d’affaires de 2,9 milliards de dollars.

Les présidents des trois caisses ont procédé à la signature de la convention de fusion. Il s’agit de Mario Cloutier de la Caisse du Cœur de Bellechasse, Denis Jacques de la Caisse des Monts et Vallées de Bellechasse et Robert Carrière de la Caisse des Seigneuries de Bellechasse.
Photo gracieuseté

Le siège social de la nouvelle entité sera situé à Saint-Anselme. Si ce choix avait suscité une certaine grogne chez certains membres et intervenants du côté de la Caisse des Seigneuries de Bellechasse, le directeur général de la Caisse du Cœur de Bellechasse, Marc Bouchard, a rappelé que ce choix était unanime auprès des dirigeants impliqués dans le processus de regroupement. «La bâtisse est complète et prête à utiliser. On va continuer à bien desservir l’ensemble du territoire et il n’y aura aucun déplacement de ressources», a-t-il précisé, ajoutant qu’une harmonisation méthodes de travail aura lieu au cours des prochains mois.

Des changements de folios et de chèques seront nécessaires pour les sociétaires des Monts et Vallées et des Seigneuries, puisque le transit de la Caisse du cœur de Bellechasse sera celui retenu par la future organisation. La fusion électronique s’effectuera en février et les membres ne verront pas de différences, selon le président de la Caisse des Seigneuries de Bellechasse, Robert Carrière, qui est d’avis que ce regroupement permettra de consolider les centres de services actuels. «C’est certain qu’avec une caisse solide et regroupée comme celle que nous aurons, il y aura moins d’impact si un centre de services est plus faible.»

Avec la collaboration d'Éric Gourde