Sections

Bilan plus que positif pour Développement économique Bellechasse

Hausse des accompagnements en 2016


Publié le 24 mai 2017

Yvon Bruneau et Alain Vallières, respectivement président et directeur général de Développement Bellechasse.

©TC Media - Serge Lamontagne

Après les incertitudes de 2015, créées par la «disparition» du CLD de Bellechasse, le nouveau service de développement économique de la MRC de Bellechasse jouit d’une popularité grandissante.

C’est ce qu’ont souligné les responsables de Développement économique Bellechasse (DÉB) lors de l’activité-bilan présentée mardi soir à la Salle Fleur-de-Lys d’Honfleur.

Le directeur général Alain Vallières a mentionné que les professionnels de DÉB avaient accompagné 224 promoteurs dans la réalisation et la concrétisation de leurs projets en 2016, contre 206 l’année précédente.

L’organisme a consenti des investissements de 455 000 $ dans ces projets via ses divers fonds, générant ainsi des investissements avoisinant les 6 M$. Ce faisant, près d’une centaine d’emplois ont été créés ou consolidés.

M. Vallières a ajouté que la relève entrepreneuriale demeurait, dans Bellechasse comme ailleurs, un important défi. Seize nouveaux entrepreneurs ont d’ailleurs été soutenus via le programme de Soutien au travail autonome (STA).

Alain Vallières a dressé un bilan positif de l’année 2016 pour Développement économique Bellechasse.
TC Media - Serge Lamontagne

«C’est important de trouver des gens ou des jeunes qui vont prendre la relève de ces entreprises. On travaille fort depuis quelques années pour stimuler cet esprit entrepreneurial et assurer leur pérennité. On a eu quelques exemples concrets en 2016 comme la vente du Vignoble et Verger Casa Breton de Saint-Henri. C’est de bon augure pour Bellechasse quand on voit des gens de l’extérieur qui viennent s’installer chez nous.»

Comme le veut la coutume, quatre nouveaux ou jeunes entrepreneurs ont profité de l’occasion pour tenir des kiosques et présenter leurs entreprises respectives aux participants. Mélanie Roy de Saint-Michel, Marie-Pier Nadeau des Douceurs caprines de Saint-Gervais, Émile Robert de la Casa Breton ainsi que Camille Paradis du Centre auditif Bellechasse étaient les promoteurs invités.

Investissements en tourisme

Le soutien aux projets issus des communautés, notamment en matière de tourisme, est un autre point saillant de la dernière année. À cet effet, Alain Vallières a souligné que DÉB avait investi près de 30 000 $ dans le réaménagement de la boutique de produits régionaux située à la halte routière de Saint-Michel. Cette injection de capitaux a permis de hausser de façon significative les ventes effectuées à cet endroit qui, pour la première fois depuis son ouverture, a franchi le cap des 100 000 $ (111 000 $). «Ce sont des retombées économiques importantes pour la région, nos petites entreprises et nos artisans», a-t-il précisé.

D’autre part, en complément à la Cycloroute de Bellechasse qui dispose déjà d’une grande notoriété, trois nouveaux circuits de vélo sur route ont été développés avec le soutien du Collège Mérici de Québec. Des panneaux à cet effet seront installés sous peu, ce qui selon M. Vallières permettra aux gens de sillonner les routes de Bellechasse à l’intérieur de l’un ou l’autre de ces trois circuits offerts.

Quatre promoteurs ont pu se faire connaître lors de l’activité-bilan de Développement économique Bellechasse : Marie-Pier Nadeau, Mélanie Roy, Émile Robert et Camille Paradis.

©TC Media - Serge Lamontagne