Sections

Des investissements de 1,5 milliard $ en Chaudière-Appalaches


Publié le 28 juillet 2017

La construction ne devrait pas ralentir en Chaudière-Appalaches.

©Photo TC Media - Vincent Breton

Selon les prévisions de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), les investissements en immobilisation pour la région de Chaudière-Appalaches devraient atteindre 1,5 milliard $ en 2017. 

:L’organisme a récemment émis ses perspectives de dépenses privées et publiques pour l’ensemble des régions du Québec. Selon ces chiffres, l’accroissement le plus marqué des investissements s’observe en Chaudière-Appalaches où l’on pourrait atteindre 23,4 %.

Cette hausse découle des activités liées à la construction dans les industries  privées productrices de biens, selon les observations de l’ISQ. En effet, quelque 842 millions $ devraient être dépensés dans ce domaine, en hausse de plus de 56% comparativement à l’an dernier. Le secteur des services n’est pas en reste avec des dépenses d’un peu plus de 655 millions $.

Cela dit, l’investissement du secteur des services publics, composé des industries dont l’activité principale est l’exploitation de l’électricité, du gaz et de l’eau, devrait exploser dans la région avec une très forte hausse de 262 %, selon l’Institut.

Les sommes investies dans le domaine de la construction non résidentielle effectueraient aussi un bond impressionnant de 42 % par rapport à 2016. Du côté résidentiel, l’augmentation est de tout près de 7 %. En tout, près de 1,041 milliard de dollars pourraient être dépensés en construction en 2017.

Les dépenses anticipées en immobilisation du secteur privé passeront à 895 millions $, en hausse de 38 % en Chaudière-Appalaches cette année. Du côté public, l’ISQ n’entrevoit qu’une variation de 6 % du budget alloué aux immobilisations.

Globalement, l’Institut de la statistique prévoit que l’ensemble des dépenses en immobilisation privées et publiques devrait atteindre 38,3 milliards $ au Québec, soit une hausse de 4,9 % par rapport à la donnée provisoire de 2016, établie à 36,6 milliards $. La valeur réelle de ces dépenses en 2015 se chiffre à 34,6 milliards $.