Sections

Le Garage Rancourt et Côté fera place à un dépanneur Eko

La fin d’une époque à Lac-Etchemin


Publié le 13 septembre 2017

Russell Côté et Diane Breton, accompagnés de Richard Labadie de l’entreprise Fernand Dufresne Inc., devant les pompes à essence et le garage Rancourt et Côté qui ne seront plus qu’un souvenir au cours des prochains jours.

©TC Media - Serge Lamontagne

Personnalités bien connues à Lac-Etchemin, le garagiste Russell Côté et son épouse Diane Breton prennent une retraire bien méritée.

Leur commerce, le Garage Rancourt et Côté, est fermé au public depuis ce mardi 12 septembre. Acquis par l’entreprise Fernand Dufresne inc. de Québec, celui-ci sera démoli et remplacé par un nouveau super dépanneur libre-service Eko qui ouvrira ses portes d’ici le début du mois de décembre.

Russell Côté a amorcé sa carrière de mécanicien en 1964, à l’âge de 20 ans, pour l’ancien propriétaire Dominique Rancourt. À l’emploi de ce dernier pendant 25 ans, il achète le commerce en 1988 et une nouvelle compagnie, le Garage Rancourt et Côté inc., est formée.

De tout temps, l’entreprise avait deux spécialités, soit la mécanique générale et la vente d’essence sous diverses bannières, sont Eko au cours des 23 dernières années. Il a également offert un service de remorquage pendant de nombreuses années.

N’ayant pas de relève prête à prendre le relais, M. Côté et Mme Breton ont décidé de vendre leur commerce à l’entreprise Fernand Dufresne, négociations qui ont duré près d’un an. «Je suis très serein dans tout ce processus. Je suis heureux d’avoir vendu et je dois avouer qu’après 53 ans, mon temps était fait», souligne M. Côté qui ajoute que lui et son épouse entendent profiter de la vie au cours des prochaines années.

Projet de 1,2 M$

Directeur principal, Développement des affaires chez Fernand Dufresne inc., Richard Labadie souligne que les négociations avec M. Côté et Mme Breton se sont toujours bien déroulées. «On travaille là-dessus depuis un an. Il y avait beaucoup de démarches à effectuer, que ce soit les études de marché, les permis, les vérifications de sols, etc. Ce nouveau dépanneur sera très bien situé et c’est une des raisons qui nous ont incités à investir au Lac-Etchemin», précise M. Labadie.

Au cours des prochains jours, l’entreprise procèdera à l’enlèvement des pompes à essence et des réservoirs, avant d’effectuer les dernières vérifications environnementales d’usage. Suivront la démolition du garage actuel et la construction du nouveau dépanneur de 2 800 pieds carrés qui comprendra trois îlots de pompes à essence.

Ce projet nécessitera un investissement d’environ 1,2 M$, incluant l’acquisition du garage actuel et sa démolition. Un entrepreneur de Québec sera chargé des travaux, mais fera appel à plusieurs sous-contractants du milieu.

L’entreprise Fernand Dufresne possède actuellement 70 dépanneurs EKO partout au Québec et en ajoutera huit autres, dont celui de Lac-Etchemin, d’ici la fin de l’année ainsi que trois lave-autos dans la région de Québec.