Armagh prêt à accueillir la future usine de traitement des boues septiques, mais......

André Poulin andre.poulin@tc.tc
Publié le 23 décembre 2011

Présentement à la phase de l'étude de préfaisabilité, le projet d'implanter une usine de traitement des boues de fosses septiques au lieu d'enfouissement technique (LET) d'Armagh reçoit l'aval des élus d'Armagh qui se réservent toutefois le droit de négocier avec la MRC une entente concernant le paiement des redevances lors de réalisation du projet, comme cela est déjà le cas pour le LET, lui-même.

Un montant de 1,705 $ per capita pour chacun des 46 960 habitants des 33 municipalités, de Bellechasse, des Etchemins et de Montmagny qui y acheminent leurs déchets, ce qui a entraîné un déboursé de 80 067 $ pour la dernière année, ont en effet été versées par la MRC de Bellechasse à la municipalité d'Armagh pour compenser les inconvénients environnementaux et l'usure prématurée du réseau routier municipal occasionnés par la circulation quotidienne de la quarantaine de camions de matières résiduelles, qui se rendent au site d'enfouisement.

Dans le cas de l'usine de traitement des boues de fosses septiques dont l'implantation commanderait des investissements de l'ordre de 1,8 M$, les compensations seront toutefois moins importantes puisque l'achalandage prévu ne sera que de deux camions-citernes comparativement à une quarantaine de camions de matières résiduelles.