Sections

Accommodation du Boulevard et le Centre de l'auto à Saint-Anselme font peau neuve

Publié le 5 octobre 2017

Jocelyn Boissonneault et Katy Laflamme peuvent dire mission accomplie, depuis que les bannières sont affichées aux abords du commerce.

©Photo TC Media - Éric Gourde

COMMERCE. Le dépanneur Ultramar – Accommodation du Boulevard de Saint-Anselme a subi une transformation majeure au cours de l'été.

Des travaux de plus de 800 000 $ se sont échelonnés de la fin avril au 21 juillet dernier et ont permis d'agrandir à la fois le dépanneur et le Centre de l'auto situé tout juste à côté. Le tout s'est terminé par l'affichage des différentes bannières au cours des derniers jours.

Le propriétaire, Jocelyn Boissonneault, et sa conjointe Katy Laflamme en étaient venus à la conclusion que les deux commerces devaient bénéficier d'une cure de jeunesse et que de l'espace additionnel était nécessaire, malgré l'arrivée d'un Couche-Tard à proximité et l'attrait des grands centres. «Avec le volume que nous avions, nous étions rendus là. Le projet devait se faire il y a trois ans, mais nous avions de petites choses à régler entretemps», indique M. Boissonneault visiblement satisfait de son initiative.

La réponse des gens est d'ailleurs fort positive fait remarquer Mme Laflamme. «Jocelyn est un membre de la communauté et ça parait. Il a investi pour son bonheur. C'est un bon propriétaire pour son monde. Les gens sont fiers de ce qu'il a entrepris. Même si le commerce a été fermé pendant trois mois, les gens sont rapidement revenus. La première journée a été très achalandée même si nous n'avons fait aucune annonce au préalable.»

Jocelyn Boissonneault avait d'autres raisons de se lancer. Ses employés et sa clientèle étaient au cœur de ses préoccupations. «J'ai des enfants qui poussent et qui semblent vouloir s'intéresser au commerce. Comme nos six enfants y travaillent, on remarque que c'est très formateur pour eux.» Les deux entités emploient une dizaine de personnes du côté dépanneur et près d'une demi-douzaine au centre de l'auto.

Katy Laflamme est formelle. Du personnel additionnel sera nécessaire bientôt. «On devra engager, car le dépanneur est très performant. Il faudra assurément engager du personnel très bientôt, particulièrement aux heures de pointe.»