Le ministre Sébastien Proulx en visite à Saint-Charles


Publié le 9 février 2017

Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, et Mme Dominique Vien avec Zakary Sabri-Turgeon, Laurence Noël, Francis Labbé et Benjamin Lacasse, élèves de l’école secondaire de Saint-Charles qui ont participé au Concours canadien de mathématiques de niveau intermédiaire de l’université de Waterloo l'an dernier. Patrick Lacasse, enseignant de mathématiques et responsable du club de mathématiques, les accompagne.

©Photo gracieuseté

ÉDUCATION. L’école secondaire de Saint-Charles a reçu la visite ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx, le lundi 23 janvier dernier.

Depuis sa nomination, le ministre s’est donné comme objectif de visiter les écoles du Québec afin d’en connaître leurs besoins. Sa tournée l'a donc mené à Saint-Charles, dans l’une des écoles secondaires de la Commission scolaire de la Côte-du-Sud.

Accompagné de sa collègue Dominique Vien, le ministre a d’abord participé à une table ronde avec les élèves formant le Parlement étudiant et quelques enseignants. Par la suite, les élèves ont présenté l’école secondaire de Saint-Charles au moyen d’une courte vidéo puis ont vite enchaîné avec ce qu’ils souhaiteraient pour bonifier leur éducation, insistant sur leur désir d’avoir plus de sport dans leur école. En ce moment, leur gymnase n’est pas adapté pour pratiquer tous les sports et l'école ne peut accueillir de compétitions sportives.

L’accès aux nouvelles technologies est également hautement souhaité par les élèves. Pour eux, intégrer les technologies aux apprentissages est une manière d’apprendre autrement et cela leur permet de développer leur créativité et leur désir d’explorer. M. Proulx s’est montré particulièrement sensible sur ce point, mentionnant qu’on ne peut pas passer à côté des nouvelles technologies en éducation et que la plupart des emplois que les élèves occuperont une fois sur le marché du travail n’existent probablement même pas aujourd’hui.

Ce fut ensuite au tour des enseignants de prendre la parole. Ce qui a surtout retenu l’attention du ministre, c’est le développement d’outils méthodologiques pour le passage-primaire secondaire qui permettraient de créer un continuum en enseignement.

L’école secondaire de Saint-Charles espère maintenant que les deux ministres ont apprécié leur passage chez eux et qu’ils sauront garder en tête les désirs exprimés par les élèves et les enseignants.