Sections

Une belle expérience pour Steven Blaney

Course à la chefferie du Parti Conservateur


Publié le 28 mai 2017

Le député Steven Blaney dit sortir la tête haute de la course à la chefferie du Parti Conservateur, qui est maintenant terminée.

©TC Media - Archives

Neuvième sur 14 candidats à la course à la chefferie du Parti Conservateur, le député fédéral Steven Blaney a vécu pleinement cette expérience qui s’est terminée samedi par l’élection-surprise d’Andrew Scheer de la Saskatchewan qui a coiffé le favori, Maxime Bernier, au 13e et dernier tour de scrutin.

«Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on a eu tout un suspense», souligne le député qui s’est dit satisfait de sa campagne qu’il a qualifiée de «propre et équilibrée financièrement et basée sur les idées.»

«Une campagne nationale, c’est toute une expérience à vivre. Je crois avoir apporté des idées novatrices, mais je suis quand même soulagé que ça soit terminé», poursuit M. Blaney qui est d’avis que le dossier de la gestion de l’offre en agriculture a assurément joué un rôle dans le vote final, Maxime Bernier étant en tête du 1er au 12e tour de scrutin.

Il croit que l’élection d’Andrew Scheer permettra à son parti de rester branché sur le développement des régions et du monde agricole. Le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis qui par ailleurs avoir le plus grand respect pour son voisin beauceron à qui il a tendu la main vendredi dernier. «On n’est peut-être pas d’accord sur tout, mais il n’y a aucune animosité entre nous. Il a défendu ses idées avec conviction», a-t-il mentionné.

Steven Blaney est d’avis que son parti sortira grandi de cette course à la chefferie. «Au cours des derniers mois, nous avons vraiment assisté à un débat d’idées. Nous avons un caucus dès demain (lundi) et on doit se préparer activement en vue de l’élection de 2019. En bout de ligne, nous sommes tous des Conservateurs et on se doit de mettre un terme à l’orgie des dépenses libérales qui vont mettre le pays en position difficile dans le futur.»