Sections

Le gouvernement libéral complètement indifférent, selon le PQ


Publié le 6 mai 2017

Benoit Béchard et Harold Lebel.

©Phto TC Media - Archives

La Coalition Avenir Québec n’est pas le seul parti d’opposition à prendre position dans le dossier de la relance de la MRC des Etchemins.

Le président du Parti Québécois de Bellechasse, Benoit Béchard, accuse le gouvernement libéral de laisser la situation socioéconomique de la MRC des Etchemins se dégrader. Il souligne que depuis les élections de 2014 et la promesse de Philippe Couillard d’offrir une aide spécifique à la MRC, les maires des Etchemins travaillent conjointement à la revitalisation de la région et ont répondu aux attentes du gouvernement qui leur demandait la production d’un plan de relance pour la région.

«Plus de trois ans plus tard, la députée de Bellechasse et ministre responsable du Travail, Dominique Vien, défend la lenteur de son gouvernement. Selon elle, les délais supplémentaires sont normaux puisque le plan n’entre dans aucun programme normé», souligne M. Béchard qui ne croit toutefois pas que cela ait à voir avec le travail des fonctionnaires. «Les élus ont le rôle d’incarner l’impulsion des démarches d’aide localisée. Si nous en sommes ici aujourd’hui, c’est parce que, malheureusement pour nous, la volonté politique du gouvernement n’y est pas ».

Le député de Rimouski et porte-parole responsable des régions du Bas-Saint-Laurent et de Chaudière-Appalaches, Harold Lebel, estime pour sa part que cette indifférence envers Les Etchemins n’est due qu’à l’obsession centralisatrice du gouvernement. «Cette situation rend la région vulnérable aux aléas du calcul politique du gouvernement. Pendant que la région des Etchemins se bat pour sa survie, le gouvernement propose plutôt de possibles investissements selon un échéancier qui semble être motivé par un agenda électoral. C’est une situation totalement inacceptable», d’indiquer M. Lebel.