Sections

Armagh: un conseiller doit démissionner


Publié le 17 août 2017

La municipalité d'Armagh se retrouve avec un conseiller en moins à la suite de la démission de Sylvain Guillemette.

©Photo TC Media

MUNICIPAL. Le conseiller municipal Sylvain Guillemette a été contraint de remettre sa démission il y a quelques jours après une directive émanant du Directeur général des élections du Québec (DGEQ).

Élu lors de l'élection générale municipale du 3 novembre 2013, M. Guillemette n'a appris que récemment qu'il n'était pas éligible à présenter sa candidature n'étant pas résident d'Armagh depuis au moins 12 mois au moment du scrutin.

Dans une correspondance émise le 12 juillet dernier, le DGEQ indique qu'à la suite d'une enquête, il a été déterminé que M. Guillemette avait le droit d'être inscrit sur la liste électorale de la localité à titre de propriétaire d'un immeuble, mais qu'il ne résidait pas sur le territoire depuis au moins 12 mois, un critère qui avait été modifié dernièrement selon la correspondance. On y ajoute que le fait d'y avoir une place d'affaires ou visiter un parent ne constitue pas pour autant le fait d'habiter cet endroit ou d'y résider.

En conclusion, le document indique que puisqu'il avait été élu alors qu'il était inéligible, que M. Guillemette devenait ainsi inhabile à exercer la fonction de conseiller municipal, malgré l'imminence de la prochaine élection municipale générale en novembre prochain.

Le maire de la municipalité, O'Neil Lemieux, a d'ailleurs présenté la correspondance lors de la séance du Conseil du 15 août dernier expliquant la démission de M. Sylvain Guillemette.