Sections

L'histoire des écoles de rang racontée

Société historique de Bellechasse


Publié le 10 octobre 2017

Michel Tardif et Robert Tessier ont présenté le 7e ouvrage de la Société historique de Bellechasse qui porte sur les écoles de rangs, sujet sur lequel peu d’écrits ont été consacrés jusqu’ici au Québec.

©TC Media - Serge Lamontagne

Plus de 200 personnes ont assisté, le jeudi 5 octobre à La Durantaye, au lancement d’un nouvel ouvrage parrainé par la Société historique de Bellechasse.

Dans ce livre intitulé L’époque des écoles de rang (1824 - 1964) : Regards sur Bellechasse, l’auteur Robert Tessier, appuyé d'une équipe de collaborateurs, relate l’histoire des écoles de rang de chacune des 20 municipalités du territoire par le biais de photographies et de propos émanant des acteurs de l’époque, principalement les enseignantes ou «maîtresses d’école» qui étaient en charge de l’éducation de la jeunesse pendant ces 140 années.

Ces dernières occupent une place importante dans ce livre de 528 pages qui regorge de faits historiques et d’anecdotes recueillies au terme de centaines d’heures d’entrevues menées par M. Tessier qui était secondé par Paul Saint-Arnaud, Jean-Marie Lalande, Yvan De Blois et Jean-Claude Tardif.

L’historien Michel Lessard, qui a signé la préface de ce livre publié aux Éditions GID, a tenu à souligner le travail de ces femmes qui, à l’époque, avaient en moyenne entre 16 à 18 ans et devaient quitter leur emploi en se mariant.

Soulignons que 28 anciennes maîtresses d’école ayant œuvré dans Bellechasse étaient présentes au lancement, dont l’aînée qui est âgée de 98 ans. Un ancien inspecteur d’école de l’époque, âgé de 92 ans, était aussi présent.

Bâtiments historiques

Au cours des trois années de ce projet, Robert Tessier a aussi rencontré des propriétaires d’anciennes écoles de rang afin de colliger des renseignements sur ces bâtiments qui sont classés selon cinq grands types architecturaux.

En tout, 62 écoles de rang ont été répertoriées. Si plusieurs de ces bâtiments n’existent plus, d’autres ont été rénovés et sont habités par leurs propriétaires actuels. «Il y en a qui servent de hangars ou autres, mais certains qui par manque d’entretien, risquent de disparaître d’ici 10 à 15 ans», déplore le président de la Société historique, Michel Tardif.

Dans leur ouvrage, les auteurs présentent plus de 300 photos d’époque, dont plusieurs exclusives, qui leur ont été fournies par les intervenants rencontrés. S’ajoutent près de 250 clichés «actuels» de ces bâtiments pris par Paul St-Arnaud. À la fin du livre, le lecteur découvrira des cartes géomatiques, fournies par la MRC de Bellechasse, qui identifient les lieux où était implantée chacune de ces 62 écoles de rang.

Tiré à 1 700 exemplaires, L’époque des écoles de rang (1824 - 1964) : Regards sur Bellechasse est le 7e ouvrage d’importance publié par la Société historique de Bellechasse. Celui-ci se vend 50 $ et les intéressés peuvent s’en procurer directement auprès de la Société historique ou dans les bureaux municipaux.

Le livre en chiffres

528 pages

1 700 exemplaires

8 000 km parcourus

5 000 heures de travail

300 photos d’époque

231 photos actuelles choisies parmi 6 000 clichés

Coût du projet : 52 000 $