Sections

Baisse d’achalandage au Salon international du Mieux-Être

L’événement reviendra en septembre 2018


Publié le 25 août 2017

Les membres du comité organisateur du Salon international du Mieux-Être 2017 : Jennifer Ruel, Steve Turgeon, Thérèse Gagnon, Daniel Turgeon et Nancy Boucher.

©TC Media - Serge Lamontagne

Le Salon international du Mieux-Être, qui depuis deux ans était présenté lors du troisième week-end d’août, reviendra à sa case horaire originale en septembre 2018.

C’est ce qu’a confirmé la présidente du comité organisateur, Thérèse Gagnon, à l’issue de la 7e édition de l’événement présenté du 18 au 20 août au Centre des congrès et d’exposition de Lévis.

Un peu plus de 4 000 personnes, une diminution sensible sur l’an dernier, se sont déplacées afin de visiter les quelque 130 exposants qui provenaient des quatre coins de la province et de l’Ouest canadien, ou encore assister à l’une ou l’autre des 87 conférences au programme.

«Cet achalandage est similaire à ce que nous avions eu lors de notre première édition en 2011», reconnaît Mme Gagnon qui souligne que la soirée du vendredi et la journée du dimanche ont été plus tranquilles que prévu. En revanche, le samedi a été des plus achalandés.

«Dans l’ensemble, on peut dire que ça s’est bien déroulé. L’atmosphère était plus zen qu’à l’habitude et les visiteurs prenaient le temps de discuter avec nos exposants qui ont beaucoup apprécié leur expérience», poursuit-elle.

Diverses disciplines et équipements liés au mieux-être se retrouvaient lors du salon.
TC Media - Serge Lamontagne

Le Salon du Mieux-Être continue à prendre de l’ampleur, l’organisation souhaitant offrir plus de variétés. «Nous souhaitons avoir des exposants représentant le plus grand nombre de disciplines, en lien avec le mieux-être. Tout ce qui touche le milieu médical régulier ou qui apporte du mieux-être aux gens, on veut que ça fasse partie du salon dans le futur», poursuit la fondatrice.

La 8e édition du Salon international du Mieux-Être aura donc lieu les 8 et 9 septembre 2018 au Centre des Congrès de Lévis. «C'est un moment plus propice pour nous et surtout pour nos visiteurs qui, une fois la rentrée scolaire complétée, auront le temps de mieux prendre soin d'eux», conclut Mme Gagnon.

Une belle foule était présente lors de la journée de samedi.

©TC Media - Serge Lamontagne