Sections

La magie de La Corrivaux opère toujours

Saint-Vallier


Publié le 28 août 2017

Pour une cinquième année de suite, c’est devant une salle comble qu’a été présenté, le samedi 26 août à l’église de Saint-Vallier, le spectacle théâtral Sur les traces de La Corrivaux.

L’engouement du public pour cette mégaproduction, présentée en étroite collaboration avec la Commission des champs de bataille, semble loin de s’effriter puisque des visiteurs de plusieurs régions du Québec étaient présents pour s’enquérir de la légende et profiter des activités proposées, tout au long du week-end, par le comité organisateur.

Cette fin de semaine d’activité s’est amorcée le vendredi soir avec un 5 à 7 sur le parvis de l’église animé par le groupe de musique traditionnelle bellechassois Les Baragwins. La fête s’est poursuivie toute la soirée.

Une programmation étoffée était offerte le samedi 26 août et la population a répondu en grand nombre. Sous le chapiteau, plusieurs producteurs et artisans de la région, costumés comme à l’époque de La Corrivaux, offraient leurs produits au public qui pouvait découvrir la reproduction d’un campement anglais de l’époque réalisé par le groupe des 78es Fraser Highlanders de Québec.

Ceux-ci ont répondu aux nombreuses questions du public en plus d’offrir des démonstrations de tirs de canon et de fusil, ainsi que de combat à l’épée. Puis vers 17 h samedi, les cornemuseurs des Fraser Highlanders ont offert un spectacle de 50 minutes, suivi d’une animation devant l’église avec la cinquantaine de figurants de la pièce de théâtre qui, en utilisant le discours de l’époque, mettaient la table pour le spectacle théâtral présenté à 20 h

Dimanche, une messe en l’honneur de La Corrivaux a été célébrée sous le chapiteau, suivie d’un brunch concocté par Vicky Langlois de la roulotte gourmande J’aime Bellechasse, qui a attiré près de 140 personnes.

En collaboration avec le Domaine Pointe Saint-Vallier, un documentaire sur La Corrivaux était diffusé à cet endroit toute la journée. Une présentation spéciale, en compagnie du réalisateur, avait lieu à 14 h 30 et les Fraser Highlanders se sont déplacés à cet endroit afin d’offrir de nouvelles prestations au public.

Cage de La Corrivaux

Pour une deuxième année, l’une des principales attractions du week-end a sûrement été l’exposition de la cage de La Corrivaux, à la bibliothèque Marie-Josephte Corrivaux. Coordonnatrice de la fin de semaine d’activités, Isabelle Cadrin a souligné que près de 900 personnes sont allées voir ce populaire artéfact qui leur était prêté par son propriétaire, le Musée de la Civilisation de Québec.

S’il devait avoir une sixième édition de l’événement l’an prochain, il est déjà certain que la populaire cage n’y sera pas, puisque celle-ci sera exposée au Musée de la Civilisation. «Chaque année, nous tentons de bonifier la pièce de théâtre et d’apporter des améliorations à notre programmation. Nous chercherons à faire de même l’an prochain», souligne Mme Cadrin qui, au cours des prochains jours, réunira son comité afin de tracer un bilan de l’activité et décider s’il y aura une sixième édition en 2018. «Nous avons déjà une quarantaine de personnes qui ont manifesté leur intention d’acheter des billets l’an prochain et d’apporter des gens avec eux pour y assister.»

Mme Cadrin a tenu enfin à souligner l’apport de la centaine de bénévoles et des nombreux commanditaires qui ont fait de cet événement un succès retentissant.

Des démonstrations de tirs de canon ont eu lieu toute la journée, samedi.

©Gracieuseté - Alain Vallières