Sections

Saint-Luc songe à restaurer son «calvaire»


Publié le 12 septembre 2017

Le calvaire St-Abdon à Saint-Luc doit faire l'objet d'une restauration rapidement, ayant été trop longtemps négligé.

©Photo TC Media - Éric Gourde

SAINT-LUC. Le calvaire St-Abdon à Saint-Luc a besoin rapidement d'une cure de rajeunissement estime le maire Denis Laflamme.

Ce dernier a récemment lancé l'idée de restaurer le monument, seul du genre dans toute la MRC des Etchemins, estimant qu'il fait partie du patrimoine religieux de la région. «Notre calvaire a besoin d'amour. Le ciment est fini. Il en coûterait environ 2 500 $ uniquement pour réparer le corpus sur la croix. Il a fallu l'attacher pour éviter qu'il ne tombe.»

Le monument est situé sur une propriété privée à l'heure actuelle et a été construit en 1942. Le maire Laflamme a d'ailleurs déjà obtenu des soumissions pour évaluer les coûts et estime à 15 000 $, l'investissement nécessaire à sa préservation. «Le propriétaire de l'endroit est d'accord pour qu'il demeure à cet endroit, mais on aimerait aussi qu'éventuellement, nous ayons un acte notarié pour éviter d'avoir à le déplacer si la propriété devait être vendue un jour.»

Des démarches ont déjà été entreprises auprès de partenaires potentiels pour sa restauration. M. Laflamme précise que différentes activités seront organisées pour amasser les fonds nécessaires et que les travaux devraient se faire au printemps 2018.