Sections

Un 4e Rendez-vous de l’entrepreneuriat pour Bellechasse-Etchemins

Le 18 octobre au Mont-Orignal


Publié le 7 septembre 2017

Katie Fortier de la SADC Bellechasse-Etchemins entourée des coprésidents d’honneur, Isabelle Lacasse de la Clinique de Physiothérapie de Saint-Anselme et Francis Bélanger du Spécialiste du bardeau de cèdre de Saint-Prosper.

©Photo TC Media - Éric Gourde

AFFAIRES. Les gens d'affaires de la région auront droit à un 4e Rendez-vous de l’entrepreneuriat au Mont-Orignal de Lac-Etchemin le 18 octobre prochain.

Présentée sous la coprésidence d’honneur d'Isabelle Lacasse de la Clinique de physiothérapie Saint-Anselme et de Francis Bélanger du Spécialiste du bardeau de cèdre (SBC) de Saint-Prosper, l'activité sera de nouveau coordonnée par la SADC Bellechasse-Etchemins en collaboration avec ses différents partenaires.

On y proposera un témoignage des coprésidents d’honneur qui sera suivi d’un panel de discussion, des ateliers sur différents thèmes touchant l’entrepreneuriat, ainsi qu’une conférence de Nicolas Duvernois, président de Pur Vodka. L’événement accueille généralement quelque 120 personnes provenant sommairement d’entreprises manufacturières, de commerces et de services, d’entreprises agricoles, de même que des travailleurs autonomes. Les futurs entrepreneurs sont également conviés.

Coprésidente d’honneur, Isabelle Lacasse, pourrait inspirer plusieurs entrepreneurs en devenir en les incitant à persévérer. «Même sans baccalauréat et malgré le fait que mes enseignants me disaient que cela serait impossible, j'ai démarré ma propre entreprise en juin 1995, deux mois après avoir obtenu mon diplôme d’études collégiales. J’ai donné naissance à mes trois merveilleux enfants tout en la développant, j’ai poursuivi mes études et obtenu mon baccalauréat en physiothérapie en 2002. Mes efforts ont été récompensés.»

Son homologue, Francis Bélanger est un habitué du Rendez-vous. Issu d'une entreprise familiale, il aura aussi un message particulier pour son auditoire. «Un incendie majeur a détruit nos installations en 2003. Malgré un arrêt complet de nos opérations pendant 6 mois, nous avons réussi le tour de force de ne perdre aucun client, et surtout de conserver la très grande majorité de nos employés. Cela a été rendu possible grâce aux excellentes relations que nous entretenons avec tous nos partenaires. Depuis, mes parents, mes deux frères et moi poursuivons la croissance de SBC.