Sections

Inondations au Québec - Que faire avec une auto inondée? Assurée ou non…


Publié le 5 mai 2017

©Center for Neighborhood Technology/Flikr

SOURCE : CAA-Québec
QUÉBEC, le 4 mai 2017 /CNW Telbec/ - Après des inondations majeures, comme celles que subissent des centaines de personnes dans les régions du centre et de l'ouest du Québec cette semaine, le cas de l'auto est habituellement plus vite réglé que celui de la maison.

Généralement, les assureurs vont rapidement déclarer « perte totale » les véhicules qui ont été inondés. Leurs propriétaires seront donc rapidement indemnisés, à condition qu'ils aient choisi la protection complète. Mais pourquoi est-ce si rapide?

« Les voitures modernes dépendent largement de composantes électroniques et d'ordinateurs, souvent reliés entre eux, et qui sont vulnérables aux infiltrations d'eau. Un véhicule immergé au-dessus du plancher est donc bon pour la casse », explique Jesse Caron, expert automobile chez CAA-Québec.

Dommages sournois et dangereux
Les dommages causés par l'eau ne se manifesteront pas nécessairement dans l'immédiat, mais ils peuvent être sournois et dangereux. Quand on pense que le mélange air-essence, l'injection, la transmission et l'allumage des cylindres, par exemple, dépendent de l'électronique, il n'y a pas de risque à prendre!

« Même si elle démarre toujours, une voiture inondée peut être fortement endommagée et elle risque de se comporter de façon erratique, voire dangereuse, plus tôt que tard. Mieux vaut ne plus la conduire. De toute façon, peu de garages accepteront d'examiner une voiture inondée, et encore moins de la réparer », poursuit M. Caron.

Bon à savoir, un véhicule inondé ne peut plus être immatriculé, comme l'explique ici la Société d'assurance automobile du Québec.

CNW