Sections

Apparemment, conduire sans conduire est la nouvelle mode


Publié le 27 avril 2017

©Cadillac

Tesla en a fait une promotion abondante, idem pour Audi, Mercedes-Benz, BMW et plusieurs autres. Les systèmes d’aide à la conduite sont l’avenir de l’automobile. On met de l’avant la sécurité, la qualité de conduite et le repos pour vous convaincre qu’une machine peut remplacer le jugement humain. Finalement, l’avenir de la conduite, c’est l’absence de conduite. C’est ça?

À ces constructeurs automobiles, ajoutez maintenant Cadillac. La marque de luxe chez GM a officiellement annoncé le fruit de son travail en ce qui concerne cette technologie. Ils ont lancé l’outil Super Cruise, un système de conduite de style mains libres qui retient l’attention. En fait, il offre sensiblement les mêmes services que ses concurrents, mais le traitement des informations est beaucoup plus complet. Laissez-moi vous expliquer.

Premièrement, le Super Cruise utilise des données cartographiques LiDAR de très grande qualité. Une fois mises en relation avec le système d’aide à la conduite, les images satellites servent de guide pour la voiture. Autrement dit, puisque les images sont extrêmement précises et complètes, la négociation des courbes et des routes sinueuses repose sur une lecture de la route préétablie et bien moins superficielle.

Deuxièmement, Cadillac a tenté d’axer le développement de son produit sur la sécurité du conducteur. Dans cette optique, ils ont ajouté un système de surveillance du niveau d’attention du conducteur basé sur les mouvements de la tête. Autrement dit, si votre voiture détecte que votre tête n’est pas rivée sur la route ou qu’elle bascule du devant au derrière, elle vous avertira grâce à un système lumineux et des signaux sonores. Si ces signaux ne sont pas suffisants, la voiture passe au niveau d’alerte suivant. Selon la gravité du cas, elle peut aller jusqu’à se diriger vers un endroit sécuritaire pour se garer ou même appeler les services d’urgence.

Actuellement, les systèmes d’aide à la conduite sur le marché ne se servent que de capteurs sur le volant pour déterminer si le conducteur est toujours alerte ou non.

Olivier Beaulieu