Sections

Le livre souvenir du 150e de Lac-Etchemin est lancé


Publié le 7 juillet 2017

Le comité du livre souvenir a travaillé dur pour pouvoir présenter un volume représentatif.

©Photo TC Media - Éric Gourde

LAC-ETCHEMIN. Le livre souvenir du 150e de Lac-Etchemin est maintenant disponible, après avoir été lancé officiellement jeudi soir dernier.

Plus de 700 exemplaires du volume sur les 1 200 disponibles sont déjà vendus.
Photo TC Media - Éric Gourde

L’ouvrage est imposant : 544 pages, plus de 3 000 photos recueillies et 132 familles y témoignant de leurs racines. Visiblement fiers du produit, les membres du comité ont pu partager leur satisfaction avec leurs collaborateurs.

«Ça raconte des faits, des lieux, des événements, dans une quinzaine de chapitres. On a rencontré beaucoup de personnes pour d’abord retracer l’histoire de la rue Principale, aujourd’hui la 2e avenue, pour laquelle on consacre 114 pages. C’est surprenant tout ce que l’on a pu y découvrir. En retraçant les familles, on a pu faire le lien entre les générations d’hier et d’aujourd’hui. C’est un livre avec images et histoires où les gens se racontent», a illustré la conceptrice du volume, Germaine Lessard.

Cette dernière a eu recours aux talents de cinq personnes à la rédaction et de près d’une trentaine de collaborateurs. Ancien journaliste à la Voix du Sud, André Poulin y a consacré plusieurs heures. «J’étais un peu récalcitrant au début, car j’imaginais que ce serait exigeant. Je me suis toutefois laissé prendre dans l’engrenage et j’ai eu beaucoup de plaisir. Mon rôle a été de retracer évidemment l’histoire de la vie municipale, mais aussi tous les projets majeurs des 25 dernières années. Le volet touristique est aussi un aspect qu’on a choisi de traiter tout comme l’importance des communautés religieuses», a-t-il raconté aux gens présents au lancement.

Olivier Pouliot-Audet s’est attardé à l’histoire du sport au sein de la communauté. «Des gens nous ont proposé des textes remplis d’histoires et d’anecdotes. Je pense qu’on a réussi à illustrer la diversité du sport à Lac-Etchemin, pas seulement la balle molle et le hockey», a-t-il résumé.

Aline Veilleux et Claudette Morin ont pour leur part expliqué que la culture occupait une bonne partie du volume, surtout que plusieurs personnes originaires de la municipalité ont vu leur carrière outrepasser les frontières de la région. Claude Quirion a aussi prêté main forte à l'équipe.

Avec 1 200 exemplaires disponibles, dont 700 déjà vendus en prévente, Germaine Lessard indique que l’intérêt est grand. «Au moins 50 % des gens qui ont réservé leur volume sont de Lac-Etchemin, mais des réservations nous sont aussi parvenues de l’Ontario, de Vancouver, des États-Unis et d’ailleurs. Les médias sociaux nous ont permis de rejoindre beaucoup de gens de l’extérieur.»

«Il y a des deuils que l’on a dû faire, tellement on avait de matériel. Nous en aurions eu pour plus de 1 000 pages, mais nous avons dû faire des choix déchirants en cours de route. Tout le matériel sera conservé et servira, éventuellement, dans le futur», indique Mme Lessard qui a déjà quelques idées en tête.