Sections

Un album nouveau genre pour Steeve Lapointe

Musique douce pour le cœur


Publié le 4 juillet 2017

La musique a toujours orienté les choix de Steeve Lapointe. Un petit saut derrière le piano et c’est parti !

©TC Media - Serge Lamontagne

Musicien ayant longtemps œuvré sur la scène musicale rock, notamment au sein du groupe Eonz qui a été très populaire dans les années 1990, Steeve Lapointe sort de sa zone de confort et offre un produit aux antipodes de son background musical.

Le résultat ? Un album de piano qui, dans les premiers jours de sa sortie sur iTunes, occupait même la première place au Canada pour les ventes de musique en ligne dans la catégorie musique instrumentale.

Intitulé Musique douce pour le cœur, cet opus est le fruit de plusieurs années de réflexion et 18 mois de travail. «Cela fait plusieurs années que je rêvais de faire un disque solo, sans même savoir le nom, comment ça allait se passer et tout le kit. Il y a un an et demi, j’ai dû être hospitalisé afin de recharger mes batteries et c’est à ce moment que tout m’est apparu», précise le musicien.

Que ce soit à partir de Saint-Nérée ou de chacun de nos villages dans Bellechasse, on peut faire des choses surprenantes.

Steeve Lapointe

«C’est là que le nom de musique douce pour le cœur est sorti. J’ai décidé que ce serait du piano doux. J’ai commencé à jouer à l’hôpital et en revenant à la maison, j’ai enregistré une banque de sept heures de musique», poursuit le résident de Saint-Nérée qui ajoute que son concept est fort simple. «Je joue par inspiration et par intention. Je ne sais pas ce que je joue, mais c’est inspiré.»

Pochette de l’album Musique douce pour le cœur de Steeve Lapointe.
Photo gracieuseté

Pour le musicien, photographe et spécialiste de l’image, cet album se distingue du fait que sa musique est le fruit, dit-il, de moments d’inspiration et du temps présent. «C’est sorti de même. Aucune édition n’a été faite sur l’album, car je voulais garder l’émotion et le feeling du moment, laisser aller les choses de façon naturelle.» Il mentionne qu’il n’y aura aucun spectacle «officiel» de musique douce pour le cœur. «Chaque prestation sera inspirée du moment présent, du lieu et des gens présents. Aucun spectacle ne sera pareil, car ce sera vrai et authentique.»

L’album est sorti en prévente sur iTunes depuis un mois et est disponible, depuis le 25 juin, dans 150 points de vente et diffusion à travers le monde, par le biais d’un distributeur virtuel.

«C’est assez impressionnant, on est rendus là», poursuit Steeve Lapointe qui qualifie cet album de dénouement d’un nouveau processus artistique. «Je voulais tout faire et contrôler, de l’inspiration à l’enregistrement en passant par la création de la pochette. Le seul endroit où je lâche les rênes, c’est au niveau de la distribution, car  je suis allé chercher un distributeur pour m’aider dans cette tâche. Je n’ai pas de contrôle là-dessus ni de réseau.»

Copies physiques

Bien que l’album ne soit disponible que sur iTunes pour le moment, Steeve Lapointe promet que des copies «physiques» sur CD seront bientôt offertes aux intéressés. Un lancement officiel, avec prestation, aura également lieu à une date et un lieu qui restent à déterminer, dans Bellechasse a-t-il cependant pris le temps de préciser.

Si le succès rapide de son album le réjouit et le surprend en même temps, le pianiste/claviériste souligne que «dans chaque type de marché, il y a beaucoup de gens qui réussissent, mais on n’entend que très peu parler. En tant qu’artiste, je suis content de pouvoir faire ce que j’aime. Cela rapporte plein de petits fruits qui vont m’aider à mettre en place d’autres projets dans le futur.»

Un retour pour Eonz

Passionné dans tout ce qu’il fait, Steeve Lapointe dit avoir trouvé un équilibre entre famille, travail et musique !
TC Media - Serge Lamontagne

Tout récemment à Lévis, Steeve Lapointe et ses comparses de la formation Eonz, Éric Blanchard, Patrick Paquet et Richard Savoie, se réunissaient afin de jeter les bases d’un retour sur scène qui aura lieu cet automne. Des spectacles auront lieu le 1er septembre à Saint-Elzéar, en Beauce, ainsi que le 20 octobre au Centre d’art La Chapelle de Québec, où ils partageront la vedette avec Raton Lover, groupe initié par Éric Blanchard que l’on pourra également voir dans le cadre des Vendredis en musique de Beaumont, cet été.

«Cela fait six mois qu’on essayait de se voir en raison de nos horaires chargés. La rencontre a été très agréable. Si les gens réagissent bien et que l’énergie est là, il n’est pas dit que nous ne ferons pas un nouveau single, un CD ou même une mini-tournée l’an prochain. On ne veut toutefois pas forcer les choses.»

Steeve Lapointe dans son studio.

©Photo gracieuseté