Sections

Un pianiste lacetcheminois se produit au Portugal

Anthony Vacchio


Publié le 22 août 2017

Malgré son jeune âge, Anthony Vacchio possède déjà une belle feuille de route où se côtoient la musique traditionnelle et la musique classique.

©TC Media - Serge Lamontagne

Membre du groupe La croisée d’antan, qui se spécialise dans la musique traditionnelle, Anthony Vacchio revient d’un périple qui l’a conduit au Portugal.

Anthony et ses deux comparses de La croisée d’antan,  David Lefrançois de Granby et Jordan Bélanger de Victoriaville, ont pris part à la 30e édition du Rancho Folclorico, festival de musique traditionnelle qui se déroulait du 2 au 7 août à Paranhos da Beira, localité située à deux heures de la ville de Porto.

Pour l’occasion, le trio accompagnait l’Ensemble folklorique Les Mariniers, troupe de 18 danseurs basée à Granby. «Ce fut une semaine intense avec le décalage horaire, le fait que je prenais l’avion pour la première fois de ma vie. Sur place, nous avons découvert une culture et une façon de vivre différentes. On a vécu de belles expériences», précise le jeune pianiste qui aura 21 ans en septembre.

Sur place, les trois musiciens et 18 danseurs n’ont pas eu le temps de chômer, puisqu’ils ont pris part à deux parades en plus de donner trois concerts.

Anthony Vacchio souligne que ce périple au Portugal s’est dessiné au cours des derniers mois. Les membres de la troupe de danse, qui étaient à la recherche de musiciens pour les accompagner, ont découvert leur existence par le biais de la page Facebook du groupe, en plus de les entendre lors de divers concerts présentés dans la région de Granby. Ils ne pouvaient refuser une telle offre.

«Nous avons eu l’occasion de voir et surtout entendre des troupes de musique traditionnelle venant de plusieurs pays comme le Portugal, la Slovénie, le Mexique et autres. Nous sommes choyés d’avoir vécu cela», précise-t-il.

Musique classique et enseignement

Natif de Montréal, Anthony Vacchio vit à Lac-Etchemin avec les membres de sa famille depuis une dizaine d’années. Il s’est adonné à la pratique du piano il y a 12 ans et complète actuellement un DEC en interprétation de la musique classique au Cégep de Sainte-Foy.

De retour chez lui, il commencera à enseigner le piano dans la résidence familiale de la 2e Avenue, à Lac-Etchemin. «J’ai toujours voulu m’impliquer dans l’enseignement de la musique et je profite de ce retour à la maison familiale pour le faire. J’ai d’autres projets en tête, mais je voulais partager mon amour et ma compréhension bien personnelle de la musique», précise celui qui aimerait éventuellement se lancer dans la composition de trames sonores de films, jeux vidéo, publicités ou autres.

Musique traditionnelle

En parallèle à sa formation en musique classique, Anthony Vacchio a découvert la musique traditionnelle québécoise qu’il dit apprécier de plus en plus. Avec son groupe La croisée d’antan, il a lancé un album, «L’antre des loups», en janvier dernier. La formation se produit aux quatre coins de la province ainsi qu’aux États-Unis, dans le cadre de festivals.

Le 6 mai dernier, sa formation a remporté les grands honneurs du Young Tradition Vermont, festival présenté à Burlington. À la fin du mois de juillet, soit juste avant leur départ pour le Portugal, ceux-ci prenaient part au Festival Mémoires et Racine de Joliette, le plus important événement du genre au Québec.

Une participation à un festival de musique traditionnelle, en 2018 en France, est également en préparation, le groupe ayant déjà établi des contacts à cet endroit.

Les membres de La Croisée d’antan et de l’Ensemble folklorique Les Mariniers lors de leur récent séjour au Portugal.

©Gracieuseté