Sections

Certains proprios tolèrent la présence d'animaux


Publié le 26 juin 2017

Selon un sondage réalisé par Internet en septembre 2015 auprès des membres de la CORPIQ, 71% des répondants accepteraient la présence d’un chat et 23,7% d’un chien, lors de la signature du prochain bail avec son locataire.

*
(Gracieuseté)

Le porte-parole de l’organisme Hans Brouillette précise que près de 42% des propriétaires de logements acceptent sans hésitation un chat et 29% ajoutent que ça dépendrait des conditions établies entre les deux parties. «En ce qui concerne les chiens, c’est plus restrictif. 4,2% disent oui sans condition, et près de 20%, mentionnent que ça dépend de celles-ci», précise M. Brouillette.

Engagement

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) profite de cette période accrue de déménagement pour rappeler aux citoyens que l’adoption d’un animal est un engagement à long terme et qu’ils ont une responsabilité à l’égard de leurs animaux domestiques. Certaines situations peuvent toutefois empêcher une personne de garder son animal de compagnie. Dans de telles circonstances, le ministère recommande :

-         de ne surtout pas abandonner son animal, que ce soit dans le domicile d’origine, dans la rue ou en pleine nature;

-         d’essayer de lui trouver une nouvelle famille appropriée à son mode de vie en faisant appel à ses relations (famille, amis, collègues, etc.);

-         d’aller le porter dans un refuge ou dans un établissement qui accueille des animaux pour qu’il soit offert à l’adoption.

Le MAPAQ réitère sa préoccupation quant au bien-être de ces animaux. Notons que le 4 décembre 2015 la Loi visant l’amélioration de la situation juridique de l’animal a été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale. Depuis, les animaux sont considérés non plus comme des «biens meubles», mais plutôt comme des êtres doués de sensibilité ayant des impératifs biologiques. Une personne qui abandonne un animal est donc passible de sanctions.

Si vous êtes témoin d’une situation jugée inacceptable concernant la santé et le bien-être des animaux, la ligne 1 844 ANIMAUX est à votre disposition pour la dénoncer en toute confidentialité, et ce, 7 jours sur 7, 24 heures par jour.