Sections

Un nouvel honneur pour Antoine Samuel

Prix d'excellence Guy-Lafleur


Publié le 8 juin 2017

Antoine Samuel entouré de Guy Lafleur et de Jocelyn Proteau de la Fondation des Canadiens pour l'enfance.

©Photo gracieuseté - Dario Ayala/ Agence QMI

La saison de rêve d'Antoine Samuel s'est terminée de belle façon en début de semaine, ce dernier recevant le prix d’excellence Guy-Lafleur qui est remis annuellement au hockeyeur ayant fait preuve d’excellence sur le plan académique et sportif.

Le gardien du Drakkar de Baie-Comeau avait remporté, tout récemment, le trophée Marcel-Robert remis au meilleur joueur-étudiant à travers la Ligue Junior Majeur du Québec.

Pour le jeune homme de 19 ans, ce prix vient boucler une année d’excellence sur le plan scolaire. «Obtenir ce prix prestigieux de la part de Guy Lafleur, des Canadiens de Montréal et de la Fondation des Canadiens pour l’enfance c’est un très bel honneur ! Ça représente beaucoup pour moi d’avoir été reconnu sur le plan des études», admet l'athlète de Lac-Etchemin qui vient de compléter un DEC en Sciences humaines – profil psychologie, au Cégep de Baie-Comeau avec une moyenne générale de 85 %.

L’étudiant-athlète, qui aspire à devenir psychologue, ne veut pas s’arrêter là. Il amorcera à l'automne prochain un baccalauréat en psychologie, tout en poursuivant son séjour à titre de joueur de 20 ans avec la formation de la Côte-Nord.

Année charnière

Antoine Samuel reconnait que la prochaine saison sera des plus importantes pour la suite de sa carrière de hockeyeur. Après une pause bien méritée, il a repris l'entraînement en vue de sa prochaine saison avec le Drakkar, qui sera sa dernière dans la LHJMQ. Il s'attend également à recevoir des invitations pour des camps professionnels, ce qui le motive au plus haut point. «Avec tout ce qui m'arrive depuis quelques mois, c'est très motivant de m'entraîner», mentionne celui qui rêve toujours de signer un premier contrat professionnel.

«Si ça ne marche pas, ce ne sera pas la fin du monde. La psychologie est une nouvelle passion que j'entends exploiter au maximum et il est certain qu'une fois ma carrière de hockeyeur terminée, peu importe quand, j'entends en faire une carrière.»