Entente historique avec le FC Lorient pour le développement du soccer


Publié le 10 septembre 2013
Helder Duarte, directeur technique de l’Association régionale de soccer de Québec, Christian Gourcuff, entraîneur du FC Lorient en France, Paul Gariépy, président de  l’Association régionale de soccer de Québec, et Christophe Blin, entraîneur du programme sports-études soccer à l’école Cardinal-Roy et directeur technique du club Les Caravelles de Sainte-Foy-Sillery, sont très heureux de cette entente historique pour le développement du soccer à Québec et dans la région Chaudière-Appalaches.

 

Michel Bédard

L’Association régionale de soccer de Québec a dévoilé, la semaine dernière, les détails d’une entente historique avec le club de soccer professionnel français, le FC Lorient, visant à développer les joueurs talentueux de la relève inscrits dans les programmes sport-études à l’école Cardinal-Roy et à la polyvalente de Lévis.

En présence de l’entraîneur du FC Lorient ,vainqueur de la Coupe de France en 2002 , Christian Gourcuff, le directeur technique de l’Association régionale de soccer de Québec, Helder Duarte, a souligné que ce partenariat s’avérait une des nouvelles les plus importantes depuis fort longtemps pour le développement de ce sport dans la grande région de Québec et Chaudière-Appalaches.

«Je ne pensais pas voir ça quand j’ai débuté comme directeur technique il y a 25 ans. Cette entente permettra à ce club pro renommé de Bretagne d’accueillir en stage des finissants en sport-études masculins ou féminins de l’association, âgés de 16 ans, pour une durée de 10 jours. Ce séjour les aidera à améliorer leurs compétences et élargir leur formation», a mentionné Helder Duarte.

De beaux privilèges

Ce partenariat présente de beaux privilèges pour les joueurs qui en bénéficieront. Au niveau financier, les frais de nourriture et d’hébergement des joueurs seront pris en charge par le FC Lorient, alors que les frais de voyage seront défrayés par les joueurs.

«Dans le cas d’un joueur retenu par le FC Lorient pour une intégration au sein de son centre de formation, l’équipe s’engage à prendre à sa charge l’ensemble des coûts comprenant l’hébergement, la restauration, les équipements sportifs, la scolarité, les déplacements locaux, les voyages aller-retour Lorient-Québec comme à l’occasion des vacances scolaires d’été et de fin d’année», a précisé pour sa part, Christian Gourcuff, qui a déjà joué quelques mois à Montréal dans les années 1980.

Pour Helder Duarte, être considéré par un club formateur français tel que le FC Lorient pour l’association est un gage de reconnaissance et de crédibilité. «Nous cherchons constamment à ouvrir d’autres débouchés pour nos jeunes talents. Il nous semblait évident qu’un partenariat avec un club européen devait être mis en place. Le choix du FC Lorient est venu naturellement parce que ce club est connu pour ses valeurs qui rejoignent les nôtres, soit le développement par le jeu et le collectif. Cette entente offrira aussi la possibilité de comparer et d’échanger les méthodes d’encadrement des joueurs au centre de formation de Lorient à celles utilisées ici».

L’Association régionale de soccer de Québec compte plus de 26 700 joueurs, 3 000 entraîneurs et 1 000 arbitres.