Un cadeau de Noël de Rock Carrier

Par Andre Poulin
Un cadeau de Noël  de Rock Carrier
La page couverture

Roch Carrier, le réputé écrivain natif de Sainte-Justine, vient de publier aux Éditions du Lilas un troisième conte pour enfants.

Après «Le Petit Bonhomme rond qui avait des plumes à son chapeau melon» publié en 2001 par cette même maison d’édition tout comme «Quatre petits contes de Noël» édités en 2005, Roch Carrier récidive cette fois avec «Mon grand-papa m’a dit», qui met en scène un grand-père, qui raconte à son petit-fils le conte fantastique dont il a, lui-même, écouté le récit de la bouche de son grand-père,

Dans sa quarantaine de pages pour la plupart illustrées de dessins naïfs de l’auteur, ce conte fantastique conduit son petit-fils à la rivière là-bas, qui est habitée de truites avec des chapeaux de paille, de grenouilles grosses comme des éléphants, d’un baleine à la queue en éventail avec ses vagues hautes comme trois maisons empilées, et son bateau de pirates à la barbe drue comme des piquants de porc-épic. «Mon grand-papa a dit» ne se contente d’ailleurs pas de faire appel à l’imagination des enfants et à leurs capacités de se laisser emporter dans l’univers du fantastique, il les invite aussi à se préparer à remplir pleinement leur rôle de conteur auprès d’un enfant qui grandira. Avec ce conte, Rock Carrier fait donc office de conteur auprès des jeunes enfants et de porteur de tradition auprès de la jeune génération à qui il veut transmettre la passion des récits fantastiques dans lesquels il a lui-même été baigné dans son enfance si on en croit la révélation de «Mon grand-papa m’a dit». À l’évidence, l’opération a porté fruit dans le cas de Rock Carrier.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des