André Moisan communique sa passion de forestier

Par Andre Poulin

Les vingt-quatre élèves de 3e et 4e année de la classe de Mme Maude Labbé de l’École de Taniata (talle de peupliers en langue amérindienne) de Saint-Jean-Chrysostome ont eu droit, lundi dernier, à une journée de classe verte productive et inspirante à la ferme Moisan d’Armagh.

Ces derniers y ont en effet procédé à la plantation de plus d’une centaine de frênes, de chênes et de pins, fournis par le Groupement forestier de Bellechasse-Lévis, qui bon an mal an remet plus de 10 000 plants de feuillus et de résineux à la centaine de Bellechassois qui lui en font la demande. «Ces arbres proviennent des surplus de production du ministère des Ressources naturelles à qui nous adressons chaque année une demande de plants que nous remettons par la suite aux Bellechassois» explique M. Raynald Pouliot, directeur général du Groupement forestier de Bellechasse-Lévis, qui a collaboré à l’encadrement de cette journée de plantation d’arbres sur la ferme Moisan, dont le propriétaire André Moisan se passionne depuis des années pour l’arboriculture.

Sa passion l’a notamment amené à enrichir sa propriété de nombreuses espèces d’arbres indigènes, exotiques ou rares. On peut ainsi apprécier sur sa propriété des marronniers, des noyers noirs ou cendrés, chênes rouges, blancs et à gros fruits, ou catalpa ou encore, une plantation de 4 500 peupliers hybrides de 250 variétés différentes, dont la présence dans ce domaine forestier de 280 hectares s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche du ministère des Ressources naturelles visant à déterminer les hybrides les plus productifs.

Les élèves de Mme Labbé ont donc eu l’occasion au cours de cette journée de lundi de côtoyer cet homme de passion qui, après avoir consacré une quarantaine d’années de sa vie à la pratique et à l’enseignement de la cardiologie, se voue désormais à la foresterie avec une passion communicative, qui n’a certainement pas manqué d’imprégner les élèves de Mme Labbé.

Propriétaire depuis 1962 de la ferme Moisan, le docteur Moisan est d’ailleurs non seulement devenu au fil des ans un forestier passionné, mais aussi un Bellechassois d’adoption impliqué dans son milieu lui qui occupe depuis huit ans, la vice-présidence du Groupement forestier de Bellechasse-Lévis. La compagnie lui a d’ailleurs décerné en 2009 le «Mérite forestier» qu’il décerne chaque année à celui des ses membres qui s’est distingué dans la mise en valeur de ses boisés.

Enfin, sa passion pour la forêt ne l’empêche pas de continuer à se préoccuper et à travailler pour améliorer ou conserver la santé de ses semblables, lui qui est aussi membre du conseil d’administration de la Coopérative de santé des Monts de Bellechasse, depuis 2008.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des