Les syndiqués de Kerry demandent la conciliation

Par Andre Poulin

En cours depuis plus d’un an, les négociations en vue du renouvellement de la convention collective des quelque 140 employés syndiqués de l’usine Kerry de Sainte-Claire,qui est échue depuis le 27 décembre 2008, n’ont toujours pas permis après une quarantaine de rencontres entre négociateurs patronaux et syndicaux d’en arriver à une proposition acceptable à une majorité de syndiqués.

Guère s’en manque toutefois puisqu’à deux occasions, soit les samedis 23 janvier et 6 février, ces derniers ont en effet rejetés les propositions, qui avaient été initialement qualifiées de finales par la partie patronale avec des pourcentages de moins de 1 %. À la première occasion, 60 syndiqués s’étaient en effet prononcés pour les offres, 62 contre et un s’était abstenu alors que dans le second, 60 se sont à nouveau prononcés pour alors que 63 se prononçaient contre.

Suite à ces résultats des plus serrés, le syndicat de la CSD, qui représente les employés de Kerry, a fait, lundi dernier, appel au ministère du Travail pour qu’il nomme un conciliateur pour aider au bon déroulement des négociations, qui devraient finalement aboutir à une proposition acceptable par une majorité de travailleurs selon M. René Poitras de la CSD.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des