La Scierie Joseph Audet endommagée par le feu

Par Andre Poulin

Un incendie vraisemblablement d’origine électrique a causé d’importants dégâts aux installations électriques, aux équipements et au bâtiment abritant la scierie de l’entreprise Scierie Joseph Audet de la route 204 à Sainte-Rose-de-Watford dans la soirée du mercredi 15 septembre.

 

La scierie qui avait été rasée par un incendie en 1977 avait été reconstruite avant des matériaux inflammables comme de l’acier, du béton et du métal mais ce ne fut pas suffisant pour empêcher qu’un incendie ne survienne suite à une défectuosité du système électrique du moulin à scie, alimenté par une ligne de 600 volts.

Appelés sur les lieux vers 21 h 20, les pompiers de Sainte-Rose ont rapidement fait appel à leurs collègues des brigades de Sainte-Justine, Saint-Louis et Saint-Prosper, qui ont combattu le feu jusqu’aux petites heures du matin.

Avant d’intervenir les pompiers ont toutefois dû contacter Hydro-Québec pour lui demander de délester le secteur de Sainte-Rose de courant électrique, jusqu’à ce que son équipe d’intervention coupe le courant de l’usine, ce qui a eu pour effet de priver ce qui a eu pour effet de priver 2 500 abonnés d’Hydro-Québec de Lac-Etchemin, Saint-Cyprien, Saint-Louis,  Sainte-Justine, Saont-Odilon et Sainte-Rose d’électricité durant environ quarante-cinq minutes à compter de 21 h 40.

Des interventions efficaces de pompiers en raison selon le chef Richard Fauchon de nouvelles pratiques instaurées dans la foulée de l’entrée en vigueur du schéma de couverture de risque qui prévoit notamment une formation adéquate des pompiers et des pratiques communes des brigades d’un même secteur ont alors permis de contenir le feu puis de l’éteindre, ce qui fut fait vers les trois heures du matin.

Le feu et la chaleur intense qui ont prévalu durant plusieurs heures à l’intérieur ont toutefois causé d’importants dommages aux équipements électroniques, consoles, scanners et autres équipements de haute technologie, qui équipaient l’usine.

Pour le moment, son directeur général Denis Veilleux ne peut préciser l’importance des dégâts causés par le feu non plus que la durée de l’interruption de la production de la scierie.

Des experts d’Électro-Beauce se chargeront au cours des prochains jours d’évaluer les dégâts causés aux équipements de l’entreprise, ce qui lui permettra de connaître d’ici la fin de la semaine du 20 septembre la durée de cette interruption de production qui prive une vingtaine de travailleurs d’emploi et complique les activités une entreprise apparentée à Scierie Joseph Audet dont 50 % de l’approvisionnement provient de la Scierie Joseph Audet.

L’achat de bois francs d’autre scierie, ou encore, le recours au sciage à forfait pour maintenir l’alimentation de Précitech International font partie des alternatives à l’étude par les dirigeants des deux entreprises, qui s’en remettent aussi à l’important inventaire de bois franc scié à sa disposition dans la cour du moulin pour maintenir les opérations de Précitech International et sa vingtaine d’emplois.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des