Les CPE de Bellechasse-Lac-Etchemin innovent pour le bien-être des enfants

Par ludovic_cote
Les CPE de Bellechasse-Lac-Etchemin innovent pour le bien-être des enfants
L’initiateur de la «Convention de bientraitance des enfants des CPE de Bellechasse-Lac-Etchemin»

À l’initiative du conseiller pédagogique Jean Tanguay, les dirigeants et le personnel des huit CPE de Bellechasse et Lac-Etchemin se sont réunis en novembre 2008 et 2009 afin de travailler à la mise en place d’un document énonçant les droits des enfants qui fréquent leurs établissements.

Cette «Convention de bientraitance des enfants des CPE de Bellechasse-Lac-Etchemin», unique en son genre au Québec, a été officiellement lancée le 30 novembre dernier à Saint-Henri, en présence des intervenants des CPE, d’élus municipaux et du comédien Pierre-Paul Alain, connu entre autres pour ses rôles dans le téléroman «Destinées» et dans la télésérie «Bob Gratton: ma vie, my life».

À l’invitation de M. Tanguay, qui a déjà été son éducateur à Québec, celui-ci a entretenu l’assistance sur son expérience en garderie, de laquelle il n’a gardé que des souvenirs positifs. «Même si j’étais un enfant turbulent, on me respectait, on respectait mon droit d’être différent», a-t-il mentionné.

M. Alain a profité de son passage dans la région pour saluer l’initiative des CPE de Bellechasse et Lac-Etchemin, soulignant que «l’intérêt supérieur de l’enfant, c’est d’être aimé et respecté».

Engagement

Les dirigeants et les 116 éducatrices des huit CPE concernés ont profité du lancement de la convention pour s’engager par écrit à respecter l’ensemble des énoncés émis dans celle-ci.

Dans ce document d’une vingtaine de pages divisé en six chapitres, les intervenants s’engagent par divers moyens à offrir du temps de qualité, de bons soins, des moments de plaisir, du respect, de l’écoute et un milieu sécuritaire aux enfants. «Il s’agit tout simplement de donner des soins à ceux-ci avec égards, comme s’ils étaient des membres de notre famille», a résumé M. Tanguay.

Le suivi de la convention sera assuré à l’interne par les directeurs, qui feront du «coaching» auprès de leurs éducatrices, et au niveau régional, par le biais d’un grand rassemblement qui aura lieu à chaque année en novembre.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des