ABB acquiert Baldor

Par Andre Poulin
ABB acquiert Baldor
L'usine Baldor de Sainte-Claire qui emploie 160 personnes.

ABB, une multinationale suisse qui est présente dans quelque 100 pays et emploie environ 120 000 personnes, a annoncé le 30 novembre dernier sur son site internet qu’elle s’était portée acquéreur de la compagnie Baldor, moyennant un investissement de 4,2 milliards $ ou 63.50 $ par action , incluant les 1,1 milliard de $ de dette à long terme. .

Au Canada (www.abb.ca), ABB emploie quelque 2 500 personnes dans 40 installations d’un océan à l’autre. ABB, qui exploite cinq divisions : produits d’énergie, systèmes d’énergie, produits d’automation, automation des procédés et robotique,  offre une gamme complète de services à ses clients dans le domaine de l’énergie et de l’automation.

L’acquisition de Baldor par ABB permet à la fois à la multinationale de raffermir sa présence sur le marché nord-américaim et de diversifier son offre de produits et des services et à Baldor de profiter du réseau de distribution au rayonnement planétaire d’ABB.

Dans ces conditions, cette vente est généralement perçue de façon positive et ce d’autant  qu’ABB a décidé de localiser son siège social américain à Fort Smith en Arkansas dans l’ancien siège social de Baldor et de confier à ses anciens dirigeants le soin de continuer à diriger les affaires de la compagnie.

La transaction ne devrait donc pas avoir de conséquences fâcheuses sur l’usine de Baldor de Sainte-Claire (anciennement Poulies Maska qui avait été acquise en août 2008 par Baldor) et ses 160 employés.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des