Les demandes pour la création d’une aire protégée fusent pour le Massif du Sud

Par Andre Poulin
Les demandes pour la création d’une aire protégée fusent pour le Massif du Sud
Martin Paulette

Comme le démontre la participation à la deuxième partie de l’audience publique du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur le projet de parc éolien de Saint-Laurent Énergies dans le Massif du Sud, ce projet d’implantation de 75 éoliennes de 2 MW suscite un intérêt évident.

134 mémoires relatifs à ce projet ont en effet été déposés par des citoyens, propriétaires d’entreprises et de sociétés,  des représentants d’organismes environnementaux, etc..

 De ce nombre, 64 ont fait l’objet d’une présentation lors de cette 2e partie de l’audience publique, qui se s’est tenue du lundi 24 au jeudi 27 janvier au centre communautaire de Saint-Luc-de-Bellechasse.

Outre la reprise de plusieurs des arguments énoncés en faveur et contre ce projet lors des nombreuses séances d’information et de consultation organisées au cours des dernières années dans les quatre municipalités directement concernées par ce projet, ces audiences auront permis l’émergence de projets de création d’aires protégées dans le Massif du Sud.

Des propositions d’aires protégées sur la table

Outre  la proposition de création de trois aires protégées totalissant quelque 90  kilomètres carrés du Réseau des Montagnes et de Nature Québec, qui aurait pour conséquence d’empêcher la réalisation du projet de Saint-Laurent Énergies tel qu’on le connaît actuellement, des propositions d’aires protégées ont aussi  émané du Conseil régional de l’environnement de la Chaudière-Appalaches (CRECA) et de Gestion Forap.

D’une superficie de 24 km2, y incluant la superficie de 8,7 km2 de la réserve Claude  Melanbçon déjà existante, le projet émanant du CRECA n’empêcherait pas St-Laurent Énergies d’implanter ses 75 éoliennes au Massif du Sud, bien que selon toute vraisemblance, certaines d’entre elles doivent possiblement être déménagées.  Cette proposition d’aire protégée fait d’ailleurs consensus dans le monde municipal ainsi qu’au sein des instances régionales de concertation comme en font foi les mémoires déposées par la Conférence régionale des élus de la Chaudière-Appalaches et des MRC des Etrchemins et de Bellechasse, dans lesquels on peut lire la volonté de leurs membres de travailler de concert avec le CRECA  à la création d’une aire protégée telle que proposé par cette organisation.

Gestion Forap le mandataire des détenteurs de Contrat d’approvisionnement et d’aménagement forestier sur la forêt publique des Appalaches y est aussi allé d’une proposition d’aire protégée d’une superficie de 19,3 km2.

L’absence d’une réelle consultation préalable aux audiences du BAPE sur ce projet comme c’est généralement le cas pour les autres projets qui lui sont soumis a aussi été déplorée dans plusieurs des mémoires déposés devant le BAPE.  «La signature avant même la tenue des audiences publiques par les quatre municipalités en cause et Saint-Laurent Énergie de la convention établissant les compensations financières accordées aux municipalités illustre bien cette situation qui mine la crédibilité du BAPE et de son processus de consultation » expliquait l’une des participante  lors de la présentation de son mémoire devant le BAPE

Un parc menacé

La présence d’éoliennes serait-elle essentielle à la survie du parc éolien Massif du Sud? Oui, si on en croit les MRC de Bellechasse et des Etchemins, qui dans leur mémoire indiquait clairement que la survie même du parc était tributaire de l’existence du parc éolien Massif du Sud et des redevances que lui paiera Saint-Laurent Énergies  pour l’aider à financer les 450 000 $ de dépenses annuelles encourues par le fonctionnent du parc Massif du Sud.

Cette menace combinée aux multiples objections de citoyens et d’organismes ne va donc pas faciliter la tâche des commissaires du BAPE dans la rédaction des recommandations qu’ils adresseront au ministre Pierre Arcand du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs.   Nos lecteurs peuvent d’ailleurs avoir un aperçu de la complexité du dossier sur lequel les commissaires du BAPE en se rendant sur le site du BAPE au www.bape.gouv.qc.ca où le contenu des mémoires sont reproduits intégralement.

.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des