Pintendre dans Bellechasse et perte d’un comté pour Chaudière-Appalaches ???

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Pintendre dans Bellechasse et perte d’un comté pour Chaudière-Appalaches ???
La Conférence régionale des élus estime que Chaudière-Appalaches perdrait de l’influence. Le président de la CRÉ

La circonscription de Bellechasse au provincial pourrait voir son territoire s’agrandir si la Commission de la représentation électorale va de l’avant avec la deuxième proposition de redécoupage des comtés au Québec. Ainsi, toute la partie de la Ville de Lévis située au sud de l’autoroute Jean Lesage, principalement le secteur Pintendre, ferait dorénavant partie de la circonscription de Bellechasse.

La Conférence régionale des élus de Chaudière-Appalaches (CRÉ) estime que cette deuxième proposition aurait des conséquences directes en matière de représentativité pour la région de la Chaudière-Appalaches.  Pour le président de la CRÉ, Maurice Sénécal, il est évident que l’absence de la volonté d’une majorité de parlementaires à s’entendre entre eux sur cette question permettra à la Commission de la représentation électorale du Québec de faire adopter la deuxième proposition visant à modifier les comtés de Bellechasse, de Montmagny-L’Islet, de Lotbinière et de Frontenac, et ce, sans prendre en considération les communautés naturelles et les recommandations de la CRÉ.

Ainsi, outre le remodelage de la circonscription de Bellechasse, le comté de Montmagny-L’Islet verrait son nom modifié pour Côte-du-Sud auquel s’ajouterait une partie de la circonscription de Kamouraska-Témiscouata, et enfin, la circonscription Lotbinière-Frontenac serait créée.  La CRÉ de la Chaudière-Appalaches estime que le projet de loi n° 19, déposé le 12 mai 2011 par le ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques et de l’Accès à l’information, M. Pierre Moreau, représentait une opportunité de dénouer le débat afin de maintenir huit circonscriptions électorales en Chaudière-Appalaches.

D’autre part, la CRÉ rappelle que l’échéance en lien avec le projet de loi n° 132, qui a pour objet de suspendre jusqu’au 30 juin 2011 le processus entrepris en vertu de la Loi électorale par la Commission de la représentation électorale et relative à la délimitation des circonscriptions électorales, approche et devrait être prolongé.  La CRÉ prie également le gouvernement du Québec à s’engager à tenir une commission parlementaire particulière pour enchâsser les critères qui permettront d’asseoir de façon permanente la délimitation des circonscriptions électorales, et ainsi assurer une représentation électorale adéquate des régions.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des