La Commission scolaire de la Côte-du-Sud honorée par ses pairs

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde

Le Regroupement des quatre commissions scolaires de la région de la Chaudière-Appalaches a tenu le jeudi 3 mai son souper annuel à la salle multifonctionnelle de La Durantaye. Le projet intitulé Kikalukoa, une initiative de nature pédagogique de la Commission scolaire de la Côte-du-Sud, a été retenu dans sa catégorie au cours de la soirée.

La nature innovatrice du projet et ses retombées potentielles sur la réussite et la persévérance scolaires. Sous la gouverne de Mme Nathalie Paradis, technicienne en documentation, Kikalukoa est une application Web qui vise à vérifier, de façon très méthodique, la compréhension en lecture de romans chez les élèves de 2e et de 3e cycle du primaire. Cette application pédagogique propose plus de 2000 questionnaires à choix multiples en abordant une variété de collections de romans. Kikalukoa comporte trois modules : administration, enseignant et élève.

Les buts du projet sont de favoriser la lecture et d’améliorer la réussite et la persévérance scolaires des élèves de la troisième à la sixième année du primaire. On a constaté que le projet revêt un intérêt particulier chez les garçons puisque le fait de vouloir répondre aux questions les incite à persévérer à lire le roman en totalité. Fait non négligeable, il vise aussi à augmenter l’utilisation des ressources des bibliothèques scolaires et à promouvoir la littérature québécoise.

La Commission scolaire Beauce-Etchemins pas en reste

Le projet CAP sur la réussite (classe avec portables), mené à l’école Louis-Albert-Vachon de Saint-Frédéric, s’est aussi mérité un Prix reconnaissance, qui lui a été remis lors du souper annuel.  Le prix a été reçu par Mme Marie Labbé, coordonnatrice aux Services éducatifs, M. Martin Nadeau, directeur de l’école, Mme Denise Saint-Pierre, conseillère pédagogique et animatrice du service local du Récit et Mme Mélissa Vachon, enseignante.

Le projet CAP sur la réussite s’applique à la classe de quatrième année de Mme Mélissa Vachon, où chaque élève est doté d’un portable. C’est à l’aide de cet ordinateur que sont réalisées pratiquement toutes les activités scolaires,  le but étant de favoriser la motivation des élèves tout en diminuant de beaucoup l’utilisation du papier.  La mise en place de la classe avec portable aura en effet nécessité le concours de plusieurs intervenants, que l’on parle des Services éducatifs de la CSBE, de la direction de l’école, de son conseil d’établissement, du Service des technologies de l’information et bien sûr de l’enseignante qui, avec l’aide de la conseillère pédagogique, a dû adapter sa pédagogie à ces nouveaux outils.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires