Jacques Turgeon fera la lutte à Steven Blaney

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Jacques Turgeon fera la lutte à Steven Blaney
Jacques Turgeon sera le candidat du PLC dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis

POLITIQUE. Le Lévisien Jacques Turgeon sera consacré, le dimanche 21 septembre prochain, candidat officiel du Parti Libéral du Canada (PLC) pour la nouvelle circonscription électorale de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. Il affrontera l’actuel député-ministre Steven Blaney lors du scrutin fédéral de 2015.

L’homme de 66 ans, qui a œuvré dans le domaine des affaires avant de travailler pendant 25 ans comme producteur de cinéma, dont 15 à l’Office National du Film (ONF), souligne qu’il a décidé de s’impliquer en politique afin de contrer les nombreuses coupures du gouvernement Harper en matière de culture, notamment.

« Ces coupures ont fait des ravages dans les agences culturelles fédérales. J’ai personnellement dû mettre à pied des gens très compétents et ce fut très difficile. Je peux comprendre l’importance pour le gouvernement de procéder à certaines coupures, mais il faut savoir bien faire les choses et mieux cibler nos actions. Ça me désole de voir où s’en va le gouvernement actuel et il faut que ça change », mentionne M. Turgeon.

Le Lévisien ajoute qu’il existe actuellement un climat de morosité au sein de la fonction publique fédérale. « On n’a pas toujours besoin de couper pour atteindre le déficit zéro. On laisse peu de place aux nouvelles idées et aux nouvelles façons de faire », déplore-t-il.

S’il est élu, Jacques Turgeon souligne qu’il entend travailler rapidement à la mise en place de projets et de partenariats qui bénéficieront à l’ensemble de ses concitoyens. « Je ne suis pas du genre à attendre, j’essaie de la provoquer les choses, comme je le faisais quand j’étais en affaires ou dans le monde du cinéma. »

Découvrir le comté

Au lendemain de l’investiture libérale qui aura lieu le 21 septembre au Restaurant-Pub Ryna de Lévis, Jacques Turgeon entend prendre la route afin de rencontrer l’ensemble des intervenants du milieu.

« J’ai une bonne connaissance de la région et de ce qui s’y passe, mais je souhaite m’adresser aux élus, aux intervenants et aux citoyens afin de préparer une plate-forme électorale qui reflétera la réalité et les besoins des gens », précise M. Turgeon.

Ce dernier dit par ailleurs avoir beaucoup de respect pour l’actuel député-ministre Steven Blaney. « C’est un homme sympathique et un adversaire de taille qui sera difficile à déloger, j’en suis conscient. Un peu comme un gouvernement qui est en place depuis trop longtemps et a développé de vieilles habitudes. Je crois toutefois qu’il a fait son temps et que les gens doivent voter pour le changement et l’implantation de nouvelles idées. »

Jacques Turgeon dit par ailleurs être très à l’aise au sein du PLC mené par Justin Trudeau qui, selon lui, incarne la jeunesse et le renouveau, en plus d’avoir de bonnes valeurs. Il croit que le spectre du scandale des commandites est aussi loin derrière les préoccupations actuelles des gens et du parti.

« Nous sommes tombés bien bas, mais la plupart de ceux qui étaient associés à ce scandale ne sont plus là. C’est une nouvelle équipe avec de nouvelles idées. Dans le comté, le membership a triplé au cours des derniers mois et c’est encourageant », conclut-il.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des