La Coopérative d’informatique municipale succède à CIB

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
La Coopérative d’informatique municipale succède à CIB

SAINT-LAZARE. La Corporation informatique Bellechasse, mieux connue sous le nom de CIB, est officiellement devenue la Coopérative d’informatique municipale vendredi, alors qu’ont été signés les documents officialisant la vente des actifs de CIB à la Fédération québécoise des municipalités (FQM).

Souhaitant répondre à un besoin exprimé par ses membres, la FQM a pensé mettre sur pied une nouvelle coopérative qui sera en mesure de fournir aux municipalités et MRC québécoises des logiciels et des services informatiques adaptés au milieu municipal et à coûts compétitifs, le genre de produits proposés par la Corporation informatique Bellechasse.

Cette entente prévoit également que l’équipe actuelle de CIB sera au cœur de la création de cette nouvelle Coopérative d’informatique municipale et assurera un service de qualité à toute sa clientèle actuelle et future. «Il y aura des changements c’est certain. L’équipe va grossir, car nous avons du développement en cours et l’équipe déjà en place fera le suivi à la clientèle», a indiqué le directeur général de la nouvelle entité, Stéphane Turgeon.

«L’objectif est de favoriser le développement des emplois en région. CIM servira de modèle que l’on pourra exporter pour montrer qu’il peut se faire des choses au niveau des technologies pas seulement à Québec ou Montréal, mais aussi dans de plus petits milieux», a indiqué le directeur général de la fédération, Sylvain Lepage.

Son président, Richard Lehoux, a réitéré cette volonté. «L’objectif premier a toujours été de demeurer dans Bellechasse. C’est clairement notre volonté, car nous revendiquons des choses auprès de l’État, dont l’occupation du territoire, ainsi que la fermeture de plusieurs directions régionales et les pertes d’emplois que cela occasionne. On se doit d’être cohérent».

Des objectifs modestes, mais un potentiel indéniable

La transaction permettra à la nouvelle entité de s’attaquer à un marché intéressant au Québec et peut-être dans certaines provinces voisines. Selon Stéphane Turgeon, les nouveaux produits qui seront bientôt développés feront foi de tout. «La FQM a une expertise au niveau marketing que nous n’avions pas et le fait qu’elle ait environ 1 000 municipalités membres est un marché potentiel indéniable. Les objectifs que nous nous sommes fixés à moyen terme sont raisonnables. Ce que l’on proposera sera facilement installable et configurable, on pense que cela pourrait faire boule de neige rapidement et que nous aurons besoin de recruter beaucoup de personnel au cours des prochaines années».

Entretemps, la Corporation Informatique Bellechasse devra se questionner sur l’avenir de ses assises. «Est-ce qu’elle survivra sous une autre forme, ou si nous prendrons la décision de la dissoudre? On devrait statuer au cours des prochaines semaines sur le sujet. Si la dissolution est choisie, tout ce qui restera sera versé à la MRC de Bellechasse», a ajouté le président de CIB, Mario Coulombe.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires