Les précautions nécessaires lors de la décontamination d’amiante

Les précautions nécessaires lors de la décontamination d’amiante

On entend souvent parler de l’amiante, ce matériau qui était fort prisé avant les années 1980 pour ses propriétés isolantes. Or, dans les années subséquentes, on a découvert que l’amiante était à l’origine de plusieurs problèmes de santé liés à l’exposition d’une personne à ce matériau, comme l’amiantose, le cancer du poumon et le mésothéliome (une forme de cancer très rare et très agressif).

Les maisons construites récemment ne renferment donc pas d’amiante dans leurs murs; mais, si vous avez acheté une propriété bâtie il y a plus de trente ans, il y a de fortes chances que des traces de celle-ci soient présentes. En effet, on peut en retrouver un peu partout : dans les canalisations, les rubans isolants, les panneaux d’isolation, la ventilation, le panneau électrique, etc. Quelles sont les précautions à prendre lorsque vous entreprenez des travaux de décontamination d’amiante?

Confiez les travaux à un entrepreneur

D’abord, la première chose à faire lorsque vous soupçonnez la présence d’amiante dans votre maison, c’est de confier les travaux de rénovation que vous avez entamés à un entrepreneur qualifié. Ce dernier saura quelles mesures mettre en place afin d’assurer un nettoyage de l’amiante qui soit efficace et sécuritaire, et qui respecte les normes décrites dans le Code de sécurité pour les travaux de construction. La première étape sera bien entendu de confirmer ou d’infirmer la présence d’amiante, grâce à l’analyse d’échantillons prélevés sur les lieux. Vous pouvez consulter le Registre de la Régie du Bâtiment du Québec pour vous assurer que l’entrepreneur à qui vous confiez les travaux possède une licence en règle ainsi que de l’expérience dans la décontamination d’amiante.

Niveaux de risque et mesures de protection

Dépendamment du niveau de risque associé aux travaux (faible, modéré ou élevé), les précautions à prendre ne seront pas les mêmes. Cela signifie que l’entrepreneur devra recourir à des équipements adaptés au niveau, et devra ou non créer une zone qui soit complètement étanche. Dans le cas de travaux à risque faible, les travailleurs devront porter des demi-masques, des chaussures et un casque de sécurité, ainsi que des gants et des lunettes de protection. Le lieu devra également être nettoyé à fond à la fin des travaux.

Des travaux à risque modéré vous forceront à créer une aire de travail qui soit étanche à l’aide de toiles, et à indiquer clairement aux différents points d’entrée de la zone le fait qu’il s’agit de travaux impliquant de l’amiante. Quant aux travaux à risque élevé, les travailleurs doivent porter des vêtements jetables seulement, ainsi qu’un masque complet à ventilation assistée. L’aire de travail doit être bien isolée et des vestiaires ainsi que des douches doivent être présentes sur les lieux. Des échantillons de l’air devront être pris régulièrement.

 

Dans tous les cas, il est impératif de prévoir une méthode efficace pour l’évacuation des débris ainsi que la protection des meubles et du système de ventilation. Le nettoyage des surfaces et des vêtements une fois les travaux terminés ne doit pas être négligé. Pour en savoir davantage, visitez le site Internet de la CSST.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des