PDZA : le processus bat son plein dans Bellechasse

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
PDZA : le processus bat son plein dans Bellechasse
Près d’une cinquantaine de personnes ont pris part au premier de trois forums portant sur l’élaboration du Plan de développement de la zone agricole de la MRC de Bellechasse, le 11 octobre à Saint-Damien.

AGRICULTURE. L’élaboration du Plan de développement de la zone agricole (PDZA) bat son plein sur le territoire de la MRC de Bellechasse, la démarche étant rendue à mi-chemin, souligne le chargé de projet Justin Lamarre.

Le 11 octobre dernier, 48 intervenants prenaient part au premier de trois forums de discussions à la salle académique de la Maison de la culture de Saint-Damien. «Cette participation est excellente, car nous avions acheminé 55 invitations. Sur les 48 personnes présentes, nous avions 27 producteurs, ce qui est très bien en considérant que les travaux aux champs n’étaient pas complétés pour plusieurs», indique M. Lamare.

Lors de cette rencontre, les participants ont pu découvrir les premiers éléments du portrait agricole de la MRC. «On a travaillé, avec les personnes présentes, sur le diagnostic de l’agriculture dans Bellechasse, ses forces et faiblesses et les enjeux qui y sont associés, en plus de voir avec eux comment ils voyaient l’agriculture dans 15 ans», poursuit M. Lamare.

Avant le forum du 11 octobre, des visites-terrain chez cinq producteurs agricoles de la MRC ont eu lieu le mercredi 3 octobre. Les résultats de cette journée ont ravi M. Lamarre qui souligne que cette activité a permis aux élus de la MRC, notamment, d’être davantage sensibilisés sur les réalités du monde agricole, ce qui leur permettra ensuite de prendre de meilleures décisions en lien avec l’agriculture.

Démarche plus longue

La démarche menant à l’élaboration du PDZA, qui a débuté en janvier 2018, sera plus longue dans Bellechasse, contrairement à d’autres régions comme la MRC des Etchemins où le document final sera adopté en début d’année 2019.

Des séances d’information à l’intention des producteurs ont eu lieu au printemps, suivies de sessions de travail avec les élus et divers professionnels associés projet. Trois forums, dont celui du 11 octobre, auront lieu au cours des prochains mois et permettront aux intervenants concernés de travailler en étroite collaboration avec les producteurs agricoles de la MRC.

«Au lieu de travailler en entonnoir, on a décidé de travailler de façon plus organique, en processus. On a réalisé une première ébauche du PDZA que l’on a peaufiné en comité de travail avant de le soumettre au forum du 11 octobre. Une synthèse a été effectuée et présentée en comité de travail, le lundi 5 novembre», indique M. Lamare qui ajoute que le document émanant de cette première démarche sera approfondi et revu lors d’un second forum, qui aura lieu en janvier, puis d’un troisième qui se déroulera en mars.

«Lors du premier forum, des thématiques phares comme l’agrotourisme, la relève et la transformation, entre autres, sont ressorties. On a réussi à rassembler, autour d’une même table, des intervenants et producteurs venant autant du nord que du sud de la MRC. Si chaque secteur avait ses priorités, ceux-ci ont tout de même priorisé, dans l’ordre de 20 %, des projets touchant l’ensemble de la MRC, ce qui montre un très fort esprit régional», précise le chargé de projet qui ajoute qu’entre les forums, des ateliers sectoriels permettront d’aborder certaines thématiques, d’identifier les problèmes potentiels ainsi que des pistes de solutions à explorer pour chacun.

«Ces ateliers sectoriels vont nous permettre d’être plus précis dans nos actions. Cela va donner une crédibilité à la démarche, car ça viendra de la communauté», poursuit M. Lamare qui précise que le portrait de la zone agricole de la MRC est réalisé à 80 %, que le diagnostic est complété à 30 % et que le plan d’action se précisera au cours des prochaines semaines.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des