Le Joffre toujours joué dans Bellechasse

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Le Joffre toujours joué dans Bellechasse
Le Joffre fut introduit au Québec au début des années 1920 à Saint-Anselme, au retour du soldat Onésime Laliberté.

CARTES. Un tournoi de Joffre est actuellement en cours à l’école secondaire de Saint-Anselme. Possiblement par le fruit du hasard, l’activité a débuté presque au même moment où était soulignée la fin des hostilités de la Première Guerre mondiale le 11 novembre dernier.

Ce jeu de cartes de guerre amical, ramené par le soldat Onésime Laliberté de Saint-Anselme, participant de la Grande Guerre de 1914-18, est presque exclusivement joué dans la région même s’il est maintenant centenaire, tout comme la guerre elle-même.

Le Joffre, un jeu inspiré de la première guerre

Mis en place à la mi-novembre, le tournoi implique près d’une soixantaine de joueurs et a débuté alors que coïncidaient les cérémonies entourant le centenaire de l’Armistice, soit la fin de la 1re guerre mondiale, et celles du Jour du Souvenir. Considérant la popularité du jeu dans les murs de l’école, l’idée d’organiser un tournoi est venue en tête des responsables en animation culturelle et sportive.

Le fait que ce soit un jeu, émanant de la guerre et ramené de l’Europe par un résident de Saint-Anselme en a aussi inspiré quelques-uns, dont le professeur d’histoire, Étienne Poulin. «Certains élèves en avaient entendu parler, nous n’avons pas fait de grands exposés sur le sujet, mais l’avons souligné pour bien marquer le coup.»

Ainsi, l’activité se déroule depuis quelques semaines déjà, indique M. Poulin. «Ça se fait sur une base informelle soit le matin ou le midi, dans divers lieux de l’école, les gens jouent. Ça progresse plus ou moins rapidement et une équipe peut devoir en attendre une autre par moment, car plusieurs ont d’autres activités à leur agenda.»

Le tournoi implique une soixantaine de participants à l’école secondaire de Saint-Anselme.

Selon l’histoire, le militaire Laliberté s’était engagé volontairement en 1915 et fut blessé plus tard au front. Il a alors utilisé un jeu de cartes où s’affrontaient les puissances, les généraux et les dirigeants rivaux de l’époque, soit pour oublier les horreurs de la guerre, soit pour passer le temps lors des longues périodes d’attente dans les tranchées boueuses et infestées de rats avant les attaques ou les assauts.

Le jeu est très connu et très apprécié dans Bellechasse depuis le retour du militaire Laliberté en 1920. Sa popularité est toujours présente depuis ce temps, même s’il ne semble pas avoir franchi les frontières du comté.

Le tournoi se poursuivra encore quelques semaines et les vainqueurs devraient être connus en décembre, soit un peu avant les fêtes.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Patrick Fontaine
Invité
Patrick Fontaine

Il y a des familles en Abitibi qui jouent au Joffre depuis plus de 50 ans: Les Chabot et les Brochu de Ste-GermaIne-Bulé en Abitibi-Ouest.

Francis
Invité
Francis

Est-ce que quelqu’un sait comment jouer au joffre a 3 joueurs ?