Dix ans bien sonnés pour le Chœur de Bellechasse

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Dix ans bien sonnés pour le Chœur de Bellechasse
Le Chœur de Bellechasse présentera son spectacle-anniversaire le 1er juin prochain à l'église de Saint-Gervais.

CHANSON. L’année 2019 marque le 10e anniversaire du Chœur de Bellechasse. Cet événement sera souligné de façon particulière le samedi 1er juin prochain, alors que le Chœur présentera son 10e concert annuel à l’église de Saint-Gervais.

Si tous les concerts des dernières années ont été des spectacles-bénéfice au profit de fabriques locales ou d’organismes communautaires, la représentation du 1er juin diffèrera du fait que le Chœur de Bellechasse s’autoproduira et récoltera l’ensemble des profits de cette soirée.

«Nous sommes conscients des retombées culturelles du chœur et nous avons besoin de l’appui des gens, ainsi que des commerçants de Bellechasse, pour poursuivre notre mission. On veut que tout le monde nous appuie pour cette fête», signale Carole Bellavance, chef de chœur et initiatrice de cette chorale.

Lors de ce spectacle unique, Mme Bellavance souligne que les gens découvriront un répertoire comprenant des pièces qui ont marqué les 10 années d’histoire du Chœur, choisies par les choristes eux-mêmes, ainsi que des nouveautés. Fait à souligner, ce spectacle-anniversaire se déroulera sous le thème «C’est la fête». La pièce de Michel Fugain, qui porte le même titre, ouvrira d’ailleurs cette soirée.

Place aux anciens

Pour ce 10e spectacle annuel, la direction du Chœur de Bellechasse, qui comprend 68 choristes, lancera une invitation aux anciens membres de la chorale qui, au fil des années, ont dû quitter pour le travail ou des raisons de santé, notamment. Cela inclut les anciens musiciens et solistes.

«On va préparer une ou deux chansons pour eux. Ceux qui pourront venir au concert seront invités à se joindre à nous, comme on l’a fait pour notre 5e anniversaire», indique Gisèle Lamonde, ancienne présidente de la chorale qui œuvre toujours au sein de celle-ci.

Comme c’est le cas depuis 10 ans, la pianiste France Marquis assurera la direction musicale de l’événement. «Elle n’a raté aucun concert. C’est une complice très importante et les choristes aiment beaucoup chanter avec elle», indique la chef de chœur.

Les billets pour ce spectacle-anniversaire, qui aura lieu le 1er juin à 20 h à l’église de Saint-Gervais, devraient être mis en vente à la mi-février. Soulignons que deux anciens solistes, Julie Breton de Saint-Charles et Denis Lamontagne, offriront des prestations-solo lors de cette soirée, tout comme Guillaume Vermette et Sylvie Chabot de Saint-Gervais, membres actuels de la chorale.

Chorale stable

Si plusieurs membres ont quitté le Chœur de Bellechasse pour diverses raisons, comme on le soulignait précédemment, la chorale n’a jamais subi de chute radicale dans le nombre de choristes.

Carole Bellavance agit comme chef de chœur du Chœur de Bellechasse depuis sa création en 2010.

«On a traversé toutes ces années et grandi dans une bonne direction, tout le monde ensemble. Chaque nouveau-venu offre une solide contribution, Ce sont des gens expérimentés qui reviennent dans Bellechasse ou prennent leur retraite. Le niveau de la chorale ne cesse d’augmenter et nous formons un beau groupe», indique Mme Bellavance qui ajoute que le Chœur de Bellechasse s’est toujours fait un point d’honneur de ne chanter qu’en français.

«On veut faire la promotion de la chanson francophone et la grande majorité des choristes sont à l’aise avec cela. On chante avec des cahiers, ce qui fait que les gens ont plus confortables et ont plus de plaisir. Il faut se rappeler que l’on ne répète qu’une fois par mois seulement.»

CD de Noël

Le Chœur de Bellechasse tient ses pratiques à la sacristie de Saint-Gervais, qui est la plus grande de la région, mais se réunit également à celle de Saint-Charles, à l’occasion. C’est d’ailleurs à cet endroit que les membres du Chœur ont enregistré, le 13 décembre dernier, les pièces d’un CD de Noël qui sera disponible en décembre prochain, à temps pour son 10e concert de Noël.

La petite histoire du Chœur de Bellechasse

C’est en 2009 que l’idée de créer le Chœur de Bellechasse est survenue. À ce moment, le Festival de chant choral de Saint-Michel jouissait d’une belle popularité et Carole Bellavance avait été approchée par la fondatrice, Francine Jinchereau, pour travailler sur la programmation de l’événement.

France Marquis, qui accompagne le Chœur de Bellechasse depuis 10 ans, lors d’un concert présenté à Honfleur en juin 2018.

«Je me suis aperçue qu’il n’y avait pas de chorale, dans Bellechasse, pour accueillir les autres chorales qui se rendaient à Saint-Michel. J’ai soumis l’idée de former un chœur et Francine, ainsi que les membres du CA, ont rapidement dégagé des fonds pour que je mette ce projet en place. J’ai rencontré Jean-Pierre et Gisèle Lamonde en parallèle lors d’un spectacle de Noël à Saint-Michel et ceux-ci ont accepté de m’aider», rappelle-t-elle.

Les réponses ont été positives et rapides. Le choix des chansons était fait avant même que n’entrent les inscriptions. «Je pensais avoir une vingtaine de personnes, on en a eu 65. La MRC de Bellechasse, Claude Lepage en tête, nous a soutenus dès le départ. Les premières partitions ont été imprimées à la MRC et c’est là qu’on a tenu les premières auditions», précise Mme Bellavance qui ajoute que la première répétition a eu lieu en mars 2010 et que le premier concert a eu lieu dans les premiers jours de juillet, lors du Festival de chant choral de Saint-Michel.

«Cela a vraiment été un bon facteur pour nous et pour le festival. L’engouement a été supérieur à ce qu’on avait prévu au départ et prouvait qu’il y avait un besoin, dans Bellechasse, pour ce type de musique. Il existait déjà une autre belle chorale (L’Air du Temps), avec un répertoire différent du nôtre et ça roulait très bien.»

Carole Bellavance souligne que le Chœur de Bellechasse est très représentatif de la région puisqu’on y retrouve, aujourd’hui, des choristes venant de 15 villages différents. «Les gens ont appris à se connaître davantage. Pour la MRC, la chorale est devenue un facteur de rapprochement entre les municipalités.»

Mme Bellavance rappelle également que dès sa création, la chorale est rapidement devenue autonome et avait ses projets. «Rapidement, une première fabrique nous a approchés car ils souhaitaient mener une campagne de financement et organiser une campagne de financement. On a fait le tour de plusieurs municipalités et on essaie de répondre aux demandes qui ne cessent d’augmenter.» <@S2>SL

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des