Saint-Anselme: le nouveau magasin Coop-IGA a un look

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Saint-Anselme: le nouveau magasin Coop-IGA a un look
L'apparence du nouveau magasin Coop-IGA de Saint-Anselme a été dévoilée (Photo : gracieuseté)

MUNICIPAL. L’éventuel nouveau magasin Coop-IGA a finalement un look et un panneau indiquant son arrivée prochaine sera bientôt installé sur le nouvel emplacement.

Le conseil d’administration du magasin coopératif prévoit prochainement organiser une activité pour dévoiler davantage d’information sur le projet. Devant déjà composer avec le départ de Maple Leaf du cœur du village au cours de la dernière année, la municipalité de Saint-Anselme entame une réflexion sur une revitalisation de la rue Principale, surtout que le magasin Coop-IGA sera relocalisé éventuellement, laissant ainsi un autre bâtiment vacant.

Le maire de la localité, Yves Turgeon, estime que l’occasion est bonne d’amorcer un virage au cœur du village. «Le départ du magasin Coop va laisser un autre vide dans notre cœur de village, mais ce n’était peut-être plus sa place non plus, considérant que les livraisons nécessaires au magasin causaient des difficultés aux transporteurs et que les nouvelles tendances sont de situer des épiceries sur des artères achalandées pour des raisons de visibilité.»

Conscient qu’il s’agira d’un autre espace important et inoccupé, il ajoute qu’il ne faudra pas chercher à combler le vide à tout prix. «Il reste encore plusieurs questions en suspens. Une chose est sûre, il ne faudra pas que ce soit pour un autre commerce qui amènera son lot de livraison et du trafic lourd.»

Le maire de Saint-Anselme, Yves Turgeon

Quelles sont les options ?

M. Turgeon indique que la réflexion est déjà en cours, sauf que certaines données sont encore inconnues puisqu’on ne sait toujours pas qui aura à administrer le bâtiment une fois la Coop partie. «À Saint-Anselme, on réfléchit depuis longtemps à un projet de résidences pour personnes âgées qui serait complémentaire à l’offre qui existe déjà avec le Royal, le CHLSD et le privé. Ce serait avec service, mais beaucoup plus du logement subventionné. Est-ce que ce serait le bon endroit? Il faut aussi penser que nous avons plusieurs personnes âgées qui voyagent à pied. Est-ce qu’un autre service de proximité serait pertinent ? Ce n’est pas sûr.»

L’avenir de l’église entre aussi dans l’équation, puisqu’elle est aussi située sur la rue Principale. Le maire Turgeon indique qu’un comité devant étudier son avenir sera bientôt mis sur pied. «On nous a dit que sur un horizon de 7 à 10 ans, que le conseil de Fabrique pourrait nous remettre les clés. C’est un peu notre image de marque. On sait que sa vocation religieuse est chose du passé, alors il faudra penser à l’intégrer comme lieu communautaire, si cela est pour se faire. Avec des citoyens, des organismes et les gens qui s’occupent de la pastorale dans notre localité, on entend débuter la réflexion bientôt, même si l’affluence est encore correcte pour une localité de 4 000 habitants.»

Il ajoute que le presbytère ne fera possiblement pas partie de la réflexion puisque son potentiel au niveau du privé est plus attrayant et que déjà, les prêtres qui desservent les localités de Bellechasse-Etchemin logent à cet endroit. «Pour l’instant, il a une vocation. Les prêtres y seront pour au moins six ans, le secrétariat de la Fabrique est aussi à cet endroit, alors il n’y a pas de questionnement à court terme.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des