À 22 ans, Benjamin à la barre d’O Mini-Prix

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
À 22 ans, Benjamin à la barre d’O Mini-Prix
Benjamin était le successeur tout désigné selon sa mère, Chantale Croft.

SAINT-ANSELME. Ce ne sont pas tous les commerces qui ont accès à une relève familiale pour perpétuer la tradition, mais Benjamin Croft-Robichaud fait partie du groupe puisqu’il assumera dorénavant la direction du magasin O Mini-Prix de Saint-Anselme.

Même s’il n’est âgé que de 22 ans, le jeune entrepreneur connait bien le commerce et semble la personne tout désignée pour assumer la relève de sa mère Chantale qui est aux commandes de l’entreprise depuis plus de 30 ans. Dans les faits, il est le grand manitou depuis le 1er février.

Le commerce est spécialisé dans la vente de vêtements de travail et d’équipements de sécurité, une identité qu’il entend conserver. «Peut-être qu’on pourra entrer de nouveaux produits après en avoir liquidé quelques-uns, mais c’est un magasin qui fonctionne très bien et un virage n’est pas vraiment nécessaire», confie-t-il avec l’approbation de sa mère.

Détenteur d’un Baccalauréat en administration des affaires, Benjamin connait déjà très bien son produit. Il était prêt à assumer ce rôle. «Je travaille dans le magasin depuis que j’ai l’âge de 12 ans. On a commencé à en parler alors que j’étais au cégep. J’ai déjà vendu des vêtements de travail sur la route et arrêté au bout de deux ans.  Ici, on tient un peu de linge mode pour homme et femme, mais nous sommes surtout une sorte de dépanneur, parce que les choses que l’on tient, autre que nos spécialités, sont surtout des bottes, des manteaux, des mitaines, des choses comme ça.»

Confiante d’avoir trouvé le bon élément et de laisser un commerce en santé, Chantale Croft entend maintenant prendre sa retraite, sinon un peu de repos à tout le moins. «Notre clientèle vient pour acheter. Les gens magasinent très peu, parce que nous sommes spécialisés. En plus de la population en général, le commerce fait également affaires avec les entreprises. Je vais venir l’aider un peu, mais je souhaite prendre du temps un peu pour moi. On verra dans quelques mois.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des