Irénée Grondin et Fils de Saint-Zacharie : on achète votre bois !

Par superadmin
Irénée Grondin et Fils de Saint-Zacharie : on achète votre bois !
M. Michel Paquet, directeur d'usine à la scierie Irénée Grondin & Fils de Saint-Zacharie. (Photo : La Voix du Sud)

PUBLIREPORTAGE. Entreprise bien établie à Saint-Zacharie, la scierie Irénée Grondin et fils, membre du groupe René Bernard Inc., se spécialise depuis 62 ans dans le sciage de différentes essences de bois.

Après avoir scié, pendant de nombreuses années, de grandes quantités de pin blanc venant principalement des États-Unis, l’usine de sciage s’est tournée vers le sapin, l’épinette et le pin rouge de grande dimension.

«Cela fait un an et demi que nous avons effectué ce virage. Nous avons développé le marché canadien (Québec, Ontario, Maritimes) et nous achetons de plus en plus de billots localement. Nous sommes acheteurs et invitons les producteurs forestiers de la région à nous contacter», indique M. Michel Paquet, directeur d’usine chez Irénée Grondin et fils.

D’importantes quantités de bois prêtes pour la livraison!

M. Paquet souligne que l’entreprise de Saint-Zacharie, qui embauche une cinquantaine de travailleurs de la région, se fait un point d’honneur de rencontrer les producteurs personnellement. «Depuis longtemps, nous sommes très présents sur les réseaux sociaux et un peu partout. Nous invitons les producteurs qui bûchent une ou peut-être deux vans par année, et qui ne nous connaissent pas, à nous contacter. Nous traitons directement avec eux.»

En 2018, la Scierie Irénée Grondin a scié 40 millions de PMP de bois et l’entreprise entend maintenir la cadence pour l’année en cours. L’objectif, à moyen terme, serait de porter ce chiffre à 50 millions de PMP.

«On se distingue des autres entreprises du fait que nous réalisons des produits spécifiques à valeur ajoutée en pin blanc, en épinette et en pin rouge. Nous traitons de billots de grand diamètre et offrons un excellent prix pour cette matière», poursuit M. Paquet qui précise que l’entreprise n’accepte que des billots de 6 pouces et plus dans le sapin, l’épinette et le pin rouge, et de 8 pouces ou davantage dans le pin blanc.

Employés au travail à l’intérieur de l’usine de sciage.

«Nous avons des lignes de sciage pour des troncs d’arbre pouvant atteindre 46 pouces de diamètre. Nous pouvons ainsi réaliser de plus grosses pièces», poursuit le directeur d’usine qui rappelle toutefois que le bois est acheté par l’entremise de René Bernard Inc., que le sciage se fait du côté de Saint-Zacharie et que le bois, une fois scié, est transféré à l’usine de Beauceville où il est séché avant d’être acheminé au client.

M. Paquet rappelle par ailleurs que l’usine de sciage Irénée Grondin et Fils achète du bois à l’année. «Nous avons besoin d’un approvisionnement régulier. En plus des essences que nous traitons normalement, nous achetons de l’épinette de Norvège. Les producteurs qui ont plusieurs essences peuvent les charger sur le même voyage, car on va les trier une fois rendus à l’usine. C’est un avantage pour eux, car ils n’ont pas besoin d’attendre d’avoir assez de bois d’une essence donnée pour compléter leur voyage.»

Les personnes qui souhaitent avoir plus d’information sont invitées à communiquer avec Michel Paquet, directeur d’usine à la Scierie Irénée Grondin, en appelant au 418-593-6462 ou au 418-957-7904.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des