Covergirl s’impose à la Guerre des bands de la CSBE

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Covergirl s’impose à la Guerre des bands de la CSBE
Le groupe Covergirl de l'école des Appalaches a interprété «Dead Skin Mask» de Slayer. (Photo : L’Éclaireur-Progrès – Sébastien Roy)

MUSIQUE. Le groupe Covergirl, de l’école des Appalaches de Sainte-Justine, a remporté la deuxième édition de la Guerre des bands de la Commission scolaire Beauce-Etchemin vendredi soir à la Polyvalente de Saint-Georges.

Les six jeunes musiciens ont suffisamment impressionné les juges Hélène Ouellette, Francis Laroche et Michel Ouellet pour décrocher la première place avec leur interprétation de la pièce «Dead Skin Mask» de Slayer. Ils se partageront donc une bourse de 450 $.

Shrimp Company, qui représentait l’école secondaire Veilleux de Saint-Joseph, a terminé en deuxième position. Ils ont joué «Dance Macabre», du groupe suédois, Ghost. Ils ont ainsi obtenu une bourse de 350 $.

Un groupe de la Polyvalente de Saint-Georges complète le podium. L’interprétation de la chanson d’Imagine Dragons, «Warriors», a permis à Black Storm de recevoir une bourse de 250 $. Celui-ci a également reçu le prix Coup de cœur du public.

Ces trois bands ne sont pas les seuls à s’être démarqués. Le quintette, MorleyStand, a suffisamment impressionné les animateurs de la soirée, Jérôme et Vincent Couture, alias les Twin Brothers, pour qu’ils invitent les jeunes musiciens à assurer la première partie de l’un de leurs spectacles lors d’un festival.

Les représentants de la polyvalente Bélanger de Saint-Martin avaient repris le succès de John Mellencamp, «Hurts so Good».

La formation Unicorn, de la polyvalente Benoît-Vachon de Sainte-Marie, a reçu le prix de la relève, qui était réservé aux groupes du premier cycle du secondaire seulement.

D’autres numéros ont été présentés pendant que les juges délibéraient. Dans un premier temps, un «stage-band», composé d’élèves de l’école secondaire Veilleux, de la Polyvalente de Saint-Georges et de la polyvalente des Abénaquis de Saint-Prosper, ont joué «Seven Nation Army» des White Stripes et «Don’t Stop Believin’» de Journey.

Puis, les professeurs de musique ont occupé la scène le temps de deux chansons, soit «Africa», de Toto, et «Old Time Rock & Roll», de Bob Seger. Le spectacle s’est conclu par une prestation des Twin Borthers.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des