Plan de relance des Etchemins: le gouvernement caquiste tient promesse

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Plan de relance des Etchemins: le gouvernement caquiste tient promesse
Les députés Samuel Poulin et Stéphanie Lachance, accompagnés du préfet Richard Couët, ont confirmé la bonification du montant versé à la MRC des Etchemins dans le cadre de son plan de relance. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

POLITIQUE. Comme il avait promis de le faire en mai 2017 puis lors de la dernière campagne électorale, le gouvernement Legault porte à 2 M$ par année les sommes versées à la MRC des Etchemins dans le cadre de son plan de relance économique.

Les députés Stéphanie Lachance (Bellechasse) et Samuel Poulin (Beauce-Sud) ont confirmé la décision de leur gouvernement d’ajouter 1,6 M$ aux 3,6 M$ sur trois ans déjà consentis par l’ancien gouvernement libéral, ce qui représente 800 000 $ de plus pour chacune des deux prochaines années.

Plusieurs maires et conseillers municipaux représentant chacune des municipalités de la MRC des Etchemins étaient présents lors du point de presse tenu vendredi après-midi à la mairie de Sainte-Justine.

Les deux députés se sont dits fiers d’avoir pu livrer la marchandise. «Aujourd’hui, la MRC des Etchemins redevient maître de son destin», a indiqué Samuel Poulin.

Stéphanie Lachance a ajouté que les conditions de l’entente initiale du plan de relance demeuraient sensiblement les mêmes. «Nous ajoutons tout simplement une annexe à l’entente initiale», précise Mme Lachance qui ajoute que la décision a été prise le vendredi 29 mars dernier.

Samuel Poulin a précisé que les députés caquistes s’étaient donné comme mandat de soutenir les régions et que la décision de bonifier le plan de relance de la MRC des Etchemins en était un bon exemple.

Le préfet Richard Couët, à l’extrême droite, croit que la décision de bonifier les sommes versées dans le plan de relance est la preuve que le nouveau gouvernement croyait en celui-ci.

«Il n’y a pas une région pareille. Les défis sont nombreux dans Les Etchemins. Je suis conscient que les gens et nos aînés quittent. On a un devoir de ramener les jeunes dans la région, de rendre nos municipalités attractives et de s’assurer d’avoir dans nos municipalités des infrastructures qui vont inciter les jeunes à revenir ou les familles à venir s’y établir», indique-t-il.

Le préfet de la MRC des Etchemins, Richard Couët, s’est bien sûr réjoui de cette promesse tenue par l’actuel gouvernement, mais aussi de la rapidité de sa réponse. Il a tenu à saluer le travail des deux députés dans ce dossier et n’a pas caché que cette nouvelle injection de fonds pourrait élargir les horizons des maires sur les futurs projets à financer.

Une fois que les sommes promises dans le deuxième appel d’offres seront injectées, il restera près de 800 000 $ de l’enveloppe initiale de 3,6 M$. En y ajoutant les 1,6 M$ annoncés vendredi, la MRC disposera de 2,4 M$ pour appuyer des projets pour la dernière année de l’entente, en 2020.

«J’ai tendance à penser que l’on devrait favoriser la venue de nouvelles entreprises dans la région. On avait établi une priorité sur l’acériculture et l’exploitation des produits forestiers et si on décidait de se tourner vers cela. Il faudra discuter, entre maires, pour voir si on ne peut pas favoriser la venue de nouveaux promoteurs ou établir de nouvelles orientations, tout en gardant nos priorités et nos objectifs de base.»

Quant à la venue d’une antenne d’Investissement Québec dans Les Etchemins comme l’avait promis François Legault en mai 2017, Stéphanie Lachance a rappelé que son gouvernement réfléchit actuellement sur le rôle de cet organisme et que des décisions seront prises d’ici quelques mois, tout au plus.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des