Parrainage jeunesse à la recherche de bénévoles

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Parrainage jeunesse à la recherche de bénévoles
Jean-François Fecteau invite les personnes intéressées à soutenir la cause de Parrainage jeunesse à le contacter à se manifester. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

BÉNÉVOLAT. Implanté en Beauce-Etchemins depuis 1983, Parrainage jeunesse souhaite se faire connaître davantage dans la MRC des Etchemins et y recruter des bénévoles.

Directeur général par intérim de l’organisme depuis février dernier, Jean-François Fecteau a profité du Salon des familles des Etchemins, qui avait lieu le samedi 13 avril à l’aréna de Lac-Etchemin, pour rencontrer les citoyens et présenter les services offerts.

Celui-ci a rappelé que Parrainage jeunesse a vu le jour en 1983 à la suite de demandes issues du réseau de santé et de la DPJ. «Ils souhaitaient la création d’un organisme, comme les Grands frères qui n’était pas présents dans la région, qui pourraient offrir un service de parrainage auprès des jeunes à la recherche de modèles positifs qui les aideraient à atteindre leur plein potentiel», souligne l’ancien journaliste qui a épousé cette noble cause.

«C’est difficile d’aller vers les gens, mais l’occasion se présentait bien aujourd’hui. Nous avons beaucoup de besoins à combler dans Les Etchemins», poursuit-il.

Actuellement, un seul jumelage a été effectué sur le territoire etcheminois, soit à Sainte-Sabine. Jean-François Fecteau a souligné que des demandes sont en attente du côté de Lac-Etchemin, Sainte-Aurélie et Saint-Prosper, entre autres.

«Nous avons besoins de bénévoles, des gens de cœur qui sont prêts à passer du temps avec un enfant pour leur donner l’occasion de développer leur plein potentiel. Cela veut dire passer du temps avec eux, faire des sorties, cuisiner, faire du sport et leur permettre de sortir un peu du cadre familial», précise M. Fecteau qui souligne que certains de ces enfants peuvent provenir de familles défavorisées et leurs sont référés par la DPJ, les centres jeunesse ou des psychologues.

«Des fois, ce sont des familles qui souhaitent donner du temps précieux à leur enfant, mais ne peuvent le faire en raison de contraintes familiales ou de temps. Notre rôle est d’aller chercher ces bénévoles sur le terrain, pour qu’ils donnent du temps de qualité à ces enfant, ajoute-t-il. On essaie de répondre à la demande, mais ce n’est pas toujours facile car les gens ont leur emploi du temps.»

Philosophie pour enfants

Si le parrainage enfants-adultes représente la principale mission de l’organisme, Jean-François Fecteau souligne que Parrainage jeunesse a développé un programme intéressant et novateur, soit des ateliers de philosophie pour enfants, qui sont offerts dans neuf écoles de la région, soit six de la CSBE et trois à Lévis. «Ces ateliers s’adressent aux enfants du primaire et visent à développer, chez eux, la conscience de soi et de l’autre. C’est axé sur la connaissance de soi et de l’autre, sur les traits de personnalité et le développement de comportements responsables. Ils permettent de les éveiller sur leur potentiel et leur entourage. On parle de différence, de violence et comment la prévenir ou la diminuer.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des