Coupe Mémorial: une expérience inoubliable pour William Lagrange

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Coupe Mémorial: une expérience inoubliable pour William Lagrange
William Lagrange a eu l’occasion de soulever la Coupe Mémorial au terme de la finale remportée par les Huskies de Rouyn-Noranda. (Photo : gracieuseté)

HOCKEY. Le 26 mai dernier, les Huskies de Rouyn-Noranda, meilleure formation junior majeure au pays, complétaient une saison 2018-2019 exceptionnelle en remportant la Coupe Mémorial devant les Mooseheads d’Halifax, équipe qu’ils avaient défait en finale de la Coupe du Président deux semaines auparavant.

Troisième gardien de but de l’organisation des Huskies, William Lagrange de Saint-Léon était aux premières loges de ces deux championnats, lui qui a finalement eu le plaisir de soulever la Coupe Mémorial sur la glace du Scotiabank Center.

Même s’il a vu peu d’action avec les Huskies cette saison, le gardien qui aura 18 ans en juillet dit avoir vécu pleinement son expérience, lui qui a agi comme adjoint au vétéran Samuel Harvey lors des matchs 5 et 6 de la finale de la Coupe du Président, ainsi que lors du match inaugural de la Coupe Mémorial que les Huskies ont perdu 4-2 devant le Storm de Guelph, champions de la Ligue junior majeure de l’Ontario.

«Après cette défaite, les gars se sont retroussé les manches et ont travaillé fort. Il n’y avait aucun doute qu’on allait rebondir et retrouver le chemin de la victoire», mentionne William.

Après ce revers, les Huskies ont connu un parcours sans faute, disposant tour à tour des Raiders de Prince Albert et des Mooseheads lors des deux dernières rencontres de la ronde préliminaire, disposant ensuite de Guelph en demi-finale avant de retrouver leurs rivaux d’Halifax en grande finale, match qu’ils ont remporté par la marque de 4-2.

S’il a regardé le reste du tournoi des estrades, William a pris part à toutes les pratiques de son équipe lors de ce tournoi. «L’ambiance au sein de l’équipe a été extraordinaire tout au long du tournoi. Les gars n’avaient qu’un objectif en tête, soit de remporter les grands honneurs. On a passé 12 excellentes journées à Halifax», poursuit le jeune gardien qui se réjouissait que les membres de sa famille, présents pour la demi-finale et la finale, aient pu vivre ce moment avec lui.

«J’ai eu l’occasion de sauter sur la patinoire avec mon équipement et soulever le trophée comme tous mes coéquipiers. Nos familles ont aussi eu ce privilège et c’était bien le fun», ajoute-t-il.

Se tailler un poste l’an prochain

William a passé la majeure partie de la saison 2018-2019 avec les Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue dans le Collégial AAA, où il était gardien no 1 et prenait part régulièrement aux entraînements des Huskies. Il a également profité des conseils de Dany Sabourin qui était entraîneur des gardiens pour les deux équipes.

De retour à Saint-Léon pour la saison estivale, il profitera des prochaines semaines pour s’entraîner et se préparer en vue d’un camp d’entraînement privé réservé aux gardiens de l’équipe, sous la responsabilité de Dany Sabourin, puis du camp d’entraînement des Huskies en août.

Il va sans dire qu’il entend mettre les efforts nécessaires afin d’obtenir l’un des deux postes de gardien de but disponibles au sein de la formation abitibienne, d’autant plus que Samuel Harvey ne sera pas de retour, son stage chez les juniors étant terminé. Zachary Émond, qui était le second d’Harvey cette saison, fait figure de favori pour le poste de gardien no 1.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des