Faire du vélo à l’année, une nouvelle réalité pour Pier-André Côté

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Faire du vélo à l’année, une nouvelle réalité pour Pier-André Côté
Pier-André Côté, qui roule maintenant pour l'équipe pro-continentale Rally UHC Cycling, sera du prochain Tour de Beauce qui s'amorcera le 19 juin. (Photo : gracieuseté)

CYCLISME. Le 19 juin prochain, le cycliste Pier-André Côté de Saint-Henri et ses coéquipiers de l’équipe Rally UHC Cycling prendront le départ de la 34e édition du Tour de Beauce.

Après deux années au sein de l’équipe de développement Silber Cycling, le jeune Henriçois de 22 ans fait le saut chez les professionnels cette année, au sein d’une équipe de niveau pro-continental. Ce faisant, il sera appelé à prendre part à diverses courses de type «World Tour» en Amérique du Nord et en Europe.

Pier-André souligne que la saison 2019, qui s’est amorcée à la fin de janvier, se déroulera en trois blocs distincts. Après une course préparatoire en Espagne, il a pris part au Tour d’Oman, épreuve étalée sur sept jours où l’on retrouve des cyclistes du calibre de ceux que l’on peut croiser aux courses de Québec et Montréal, à l’automne.

«Je n’avais aucune attente quant à des résultats à ce moment. Je cherchais surtout à me remettre en forme, à prendre ma place au sein de l’équipe et à trouver un certain rythme de course avec mes coéquipiers», poursuit Pier-André qui s’est approché à quelques reprises du Top 30.

Pier-André est revenu à la maison à la mi-février et est reparti à la mi-mars pour la deuxième partie de ce premier bloc comprenant des courses en France ainsi que le Tour de Turquie, autre épreuve du circuit World Tour. «C’est un beau pays et ce sont des expériences inoubliables, au-delà du sport en tant que tel», précise le Bellechassois d’adoption.

Il souligne que les courses en France, bien que difficiles, se sont bien déroulées et lui ont permis de bien se préparer pour le Tour de Turquie où, même s’il n’a pu faire mieux que des Top 30, il a tiré beaucoup de positif.

Courir à l’année

L’athlète henriçois mentionne que la réalité de vivre au Québec et de s’entraîner tout en allant à l’école a fait en sorte qu’il n’était pas, en début de saison, au même niveau que les gars qui roulent à l’année. «Plus la saison avance, plus je m’aperçois que cet écart se rétrécit. C’est une grosse adaptation de commencer une saison à la fin de janvier ou au début de février alors que tu es habitué à le faire à la fin du mois de mars ou au début d’avril.»

Il ajoute que sa perception de la course a beaucoup changé depuis les épreuves du World Tour de Québec et Montréal où il se sentait plus comme un figurant. «Même si ça ne s’est pas encore transformé en résultats, je me pointe aux arrivées, je suis là pour me battre jusqu’à la ligne et j’accumule de l’expérience. C’est motivant de voir que je suis de plus en plus compétitif au niveau World Tour», poursuit Pier-André qui se dit heureux de pouvoir se frotter aux meilleurs de sa discipline.

«De faire des courses contre des gars établis et qui sont les meilleurs de ton sport, c’est très motivant. Cela me permet de réaliser ce qui manque pour atteindre ce niveau-là.»

Pier-André Côté a remporté deux épreuves récemment, dont la Killington Stage Race présentée au Vermont.

Deux belles victoires

Tout récemment et à son propre étonnement, Pier-André Côté a remporté la Killington Stage Race, épreuve présentée dans le Vermont. Trois courses étaient au programme de ce rendez-vous cycliste. La première a été interrompue à mi-course en raison d’un incendie sur le parcours et le lendemain, il remportait la deuxième étape qui se terminait par une importante montée de 20 minutes. Il a pu conserver son premier rang au classement général au terme du contre-la-montre, le dimanche. «Je me suis même découvert des talents de grimpeur», dira-t-il en riant.

Puis le dimanche 2 juin dernier dans la région de Lanaudière, le Henriçois a signé un triomphe au Grand Prix le Nordet. Il a été le premier à franchir le fil d’arrivée de cette épreuve de 120 kilomètres avec un temps de 2 heures 56 minutes et 14 secondes.

Ces deux triomphes représentent donc une excellente préparation pour le deuxième bloc de compétition comprenant des courses importantes comme le Tour de Beauce, le Grand Prix du Saguenay, puis le Championnat canadien qui se déroulera, lui aussi, en Beauce. La saison 2019 se terminera en août avec une série de courses en Europe.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Source link : https://www.lavoixdusud.com/2019/06/07/faire-du-velo-a-lannee-une-nouvelle-realite-pou… Author : Publish date : 2019-06-07 12:22:30 Copyright for syndicated content belongs to the linked Source. […]