Sclérose en plaques: objectif dépassé pour Gill et Frédéric Cloutier

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Sclérose en plaques: objectif dépassé pour Gill et Frédéric Cloutier
C’est au Club de golf de Lac-Etchemin que Frédéric et Gill Cloutier ont terminé leur périple de 555 km à vélo pour la sclérose en plaques. Ils sont accompagnés, entre autres, de la sœur de Gill, Angèle, ainsi que de Guyda Deblois, président du Club qui a fait le trajet Saint-Anselme/Lac-Etchemin en leur compagnie. (Photo : La Voix du Sud - Sereg Lamontagne)

VÉLO. Le comédien Frédéric Cloutier et son père Gill de Lac-Etchemin ont complété avec succès leur randonnée à vélo de 555 km pour la sclérose en plaques.

Après avoir fait le tour de l’Île de Montréal le jeudi 30 mai, ils se sont rendus à Trois-Rivières le lendemain et à Québec le samedi 1er juin avant de rallier Lac-Etchemin, en fin de journée, le dimanche 2 juin.

Après trois journées de beau temps, c’est sous une pluie battante et de forts vents, par moments, que le duo père-fils a effectué la dernière partie de son périple qui a permis de dépasser largement l’objectif initial de 3 000 $.

«Les conditions climatiques ont rendu notre sortie encore plus mémorable et enthousiasmante pour la cause. Mon père et moi aimons rouler ensemble, peu importe les conditions, mais c’était encore plus le fun de rouler dans ce contexte et de savoir que les gens de la région nous suivaient», indique Frédéric Cloutier.

Le duo a d’ailleurs eu droit à un comité d’accueil au restaurant Subway de Saint-Anselme sur l’heure du midi avant de s’arrêter à la Villa Prévost de Sainte-Claire, par la suite, afin de rendre visite de frère de Gill qui est atteint de Parkinson.

«Il y a des gens qui nous voyaient, trempés jusqu’aux os et qui, après nous avoir demandé ce qu’on faisait, nous donnaient de l’argent. Les gens ont été généreux», souligne Gill qui a salué la participation de certains cyclistes comme Guyda Deblois qui les a accompagnés de Saint-Anselme à Lac-Etchemin, ainsi que Dany Bouchard qui a effectué le trajet Saint-Anselme/Saint-Malachie le long de la Cycloroute de Bellechasse.

«Ce n’était pas notre première randonnée avec la sclérose en plaques, mais c’était notre première randonnée père-fils pour la cause et ce ne sera assurément pas la dernière», ajoute Frédéric qui a précisé que cette fin de semaine intensive a permis de resserrer les liens familiaux ainsi qu’avec leur entourage.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des