Un nouveau fonds de développement agroalimentaire dans Bellechasse

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Un nouveau fonds de développement agroalimentaire dans Bellechasse
Tous les partenaires impliqués ont vanté la collaboration qui a mené à la création du fonds en question. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

AGRICULTURE. Un tout nouveau Fonds d’investissement agroalimentaire vient d’être lancé sur le territoire de la MRC de Bellechasse, le FIAB. Celui-ci est doté d’une somme de 105 000$ et permet un prêt sans intérêt allant jusqu’à 10 000$ sur cinq ans pour aider à des projets d’expansion, de démarrage et de relève d’entreprise.

Le programme vise à venir en aide aux projets dont la dimension est non conventionnelle et qui démontrent l’existence d’un marché viable. C’est Développement Économique Bellechasse qui sera la porte d’entrée du fonds jugé «simple et souple».

Les fermes de petite taille sont souvent laissées à elles-mêmes estime William Lemelin, président de l’UPA Bellechasse. «Souvent, il y a des types de production un peu plus marginale qui nécessitent un petit coup de pouce. C’est aussi pourquoi on insiste sur l’aspect transformation et vente à la ferme. Ces productions sont capables de se faire une place sur le marché et souvent, il y a une demande.»

Stéphane Côté, président de Développement économique Bellechasse, a tenu à rappeler que la MRC était celle qui comptait le plus d’arrêts gourmands. «Notre but est simple. Maintenir le plus possible les petites fermes en milieu rural. C’est aussi une façon de dynamiser l’économie.»

Pour Clément Fillion, préfet MRC de Bellechasse, l’idée cadre parfaitement avec la mise en place prochaine d’un plan de développement de la zone agricole (PDZA). «L’objectif de soutenir les entreprises agricoles ayant un volet de transformation à la ferme s’inscrit parfaitement dans notre plan d’action.»

Mis sur pied à l’initiative du Syndicat de l’UPA Bellechasse, la MRC, la Caisse Desjardins de Bellechasse, Développement Économique Bellechasse et la Relève agricole de Bellechasse ont tous contribué à la création de ce fonds.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Lorraine Aubin Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Lorraine Aubin
Invité
Lorraine Aubin

Pour exploiter, il faut y demeurer avant de penser d’avoir un projet agricole mais le zonage actuel empêche les jeunes de s’établir à partir du plan d’urbanisme qui n’est pas à jour et où il est très difficile de bâtir en zone agricole alors que les conditions sont totalement différentes dans une zone agri-forestière. Pour les petites fermes, c’est la formule idéale si les gestionnaires du territoire et la CPTAQ font leurs devoirs.